uber-taxi-paris-zigzag

Selon une enquête exclusive du Parisien, de nombreux chauffeurs roulent encore avec des cartes professionnelles falsifiées, malgré la mise en place d’un nouveau système de cartes sécurisées. Sur les réseaux sociaux, les faussaires sont nombreux à proposer des cartes falsifiées rapidement : un système tentant, pour des chauffeurs qui avaient jusqu’au 30 juin pour demander le renouvellement de leur carte professionnelle.

uber-route-taxi-paris-zigzag

Des fausses cartes à partir du 1500 euros 

Selon les informations du Parisien, des milliers de chauffeurs parisiens rouleraient avec de fausses cartes professionnelles. Achetées grâce à des réseaux de faussaires, les fausses cartes permettent de contourner les nouvelles cartes sécurisées que le ministère des Transports a mis en place récemment.

Les réseaux sociaux foisonnent dès lors d’offres pour se doter d’une fausse carte sécurisée. Des offres alléchantes, qui épargnent les chauffeurs des délais administratifs. Un faux chauffeur Uber témoigne au Parisien : “c’est 1500 euros par personne. Et si je ramène un client, c’est 100 euros de remise pour moi !“.

Un système bien rodé. Malgré la présence d’un QR Code, qui permet de contrôler si un chauffeur est bien référencé, le contact du Parisien souligne que les fausses cartes paraissent vrai jusqu’au fichier de référencement : “mon intermédiaire devait avoir le bras long parce que je suis effectivement référencé dans le fichier officiel

En attendant que les plateformes de réservation de transports ainsi que les autorités trouvent le moyen de contourner cette explosion de faux papiers, de nombreux chauffeurs roulent, aujourd’hui encore, sans être référencés.

L’enquête est à retrouver dans son intégralité sur le site du Parisien.

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités