fbpx

Des rivières ensevelies bientôt remises à l’air libre en Ile-de-France

Par Lisa B

Enfouies depuis des décennies, de nombreuses petites rivières d’Ile-de-France seront progressivement remises à la surface dans leur lit naturel, répondant à des enjeux écologiques et sécuritaires. Tour d’horizon. 

Des rivières vont bientôt retrouver leur lit naturel

Sans le savoir, de nombreux cours d’eau d’Ile-de-France coulent sous nos pieds ! Ensevelies depuis plusieurs dizaines d’années dans des canaux souterrains, de nombreuses rivières s’apprêtent désormais à refaire surface. C’est le cas notamment de la Molette ou de la Vieille-Mer en Seine-Saint-Denis. “En Seine-Saint-Denis, on n’a quasiment plus de cours d’eau apparents. Et si on ne fait pas réapparaître l’eau dans le milieu urbain face au réchauffement climatique, on se prive d’un réfrigérateur gratuit” justifie Belaïde Beddredine, vice-président (PCF) au conseil départemental à nos confrères du Parisien. L’intérêt de remettre ces petites rivières à l’air libre est en effet écologique, permettant la création d’un nouvel espace de biodiversité, ramenant un peu de fraîcheur en été. L’aspect sécuritaire n’est pas négligé. Les cours d’eau pouvaient parfois déborder, ne parvenant plus à s’écouler dans leur cage de béton. En 1992, les habitants de Sarcelles (Val d’Oise) ont pu découvrir l’existence du Petit-Rosne qui avait débordé et inondé jusqu’à 1m50 dans certains quartiers. La renaturation des rivières dans leur lit permet une gestion plus simple du phénomène, grâce aux zones naturelles d’expansion de crue. 

Enfouie depuis le milieu du XXème siècle, la Vieille-Mer pointra le bout de son nez à l’horizon 2024 sur environ quatre kilomètres dans le parc de la Courneuve. Loin d’être une mince affaire, le projet est estimé à environ 12 millions d’euros et réalisé grâce au financement du département, de la Métropole du Grand Paris et du SIAAP (Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne). La Bièvre dans l’Essonne ou encore l’Yvette dans les Yvelines ont également subi le même sort sur certaines portions.

Crédit photo de Une : Pack-Shot / Shutterstock.com

À lire également : Nos astuces pour que notre animal de compagnie soit heureux en ville