fbpx

Des rodéos de trottinettes électriques sous gaz hilarant : le nouveau samedi soir sur les Champs-Élysées

Par Colombe

Des roues arrière, des zig zag entre les voitures… Tous les moyens sont bons pour arriver premier à ces courses de jeunes en trottinettes électriques sur la plus belle avenue du monde. Chaque week-end depuis un mois, des groupes d’une vingtaine de personnes se retrouvent et descendent l’avenue à toute vitesse, mais pas que…

Le rodéo des trottinettes électriques

Les trottinettes : une aubaine pour certains, un enfer pour d’autres. La ville de Paris connaissait déjà des problèmes concernant ces petits véhicules qui fleurissent depuis quelques années dans la capitale, mais le problème est désormais bien plus complexe sur la plus belle avenue du monde : sur les Champs-Élysées, le week-end et en soirée, il n’est plus rare de croiser jusqu’à 15 personnes, alignées en rang d’oignons sur leur trottinette, sur toute la largeur du trottoir.

Que font-ils ? Une course sauvage de trottinettes : au top départ, la course démarre du haut de l’avenue. Dans ce chahut où les règles sont inexistantes, on slalome entre les piétons qui ont à peine le temps de dire « ouf ! » que la trottinette qui a manqué de les renverser est déjà loin devant.

Les piétons, mais aussi les commerçants, commencent à sérieusement se plaindre de cette nouvelle tendance qui n’est pas bonne pour leur business. Les restaurants et boutiques de luxe étant ouverts en nocturne sur cette avenue, beaucoup de familles ou de touristes flânent et font leur clientèle.

Couplé au gaz hilarant

Plus grave encore, ces courses qui sèment la panique chez les passants, se font, selon nos confrères du Parisien, sous l’influence de protoxyde d’azote, ou gaz hilarant. En effet, l’idée est de commencer la course en inspirant du gaz hilarant, parfois même en roulant, grâce à un ballon de baudruche rempli de gaz. Les courses de trottinettes électriques deviennent alors incontrôlables

Le “proto”, normalement utilisé pour le siphon de cuisine et la fabrication de chantilly maison, est de plus en plus populaire chez les jeunes car il possède un effet euphorisant. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il peut également provoquer des vertiges, des syncopes voir, des pertes de mémoire, voire des troubles neurologiques sévères.

Cette substance, qui n’est pas classée comme stupéfiante, est en vente libre en grande surface et représente un danger en expansion constante depuis plusieurs années. En trois ans, on dénombre plus de 60 intoxications au protoxyde d’azote. Une menace selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire qui, dans un récent rapport, recommande à l’État de « mieux informer des risques potentiels » et de « réglementer l’accès et l’étiquetage » à ce produit.

Concernant les mesures prises à Paris et sur les Champs-Élysées, la maire du 8e arrondissement Jeanne d’Hauteserre entend brider les trottinettes à 8km/h, mais appelle à davantage de gendarmes. Aujourd’hui en effet, seuls 130 agents de la préfecture de police s’occupent à la fois du 8e, du 9e et du 10e arrondissement.

À lire également : 500 vélos électriques de plus à Paris



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Je m'inscris

News populaire