Des urinoirs pour femmes installés dans Paris suscitent la polémique

Depuis l’innovation de madamePee, les urinoirs pour femmes fleurissent un peu partout dans Paris. Pourtant, ces cabines rouges sont au centre d’une polémique depuis quelques temps.

De violentes critiques

C’est sur Twitter que les détracteurs des urinoirs pour femmes madamePee se sont surtout manifestés. En relayant le #saccageparis, le collectif Sauvons Paname ou des particuliers se sont indignés. On peut lire sur leurs tweets qu’ils qualifient les urinoirs pour femmes comme : « encore une innovation dégueulasse » ; « de nouvelles toilettes laides » ou « cette horreur ».

La plupart considère que ces toilettes, en plus de gâcher le paysage urbain, ne sont pas propres car elles causent des écoulements d’urine sur la chaussée.

Capture d’écran Twitter

Une innovation pourtant pratique

Contactée par nos confrères d’Actu Paris, l’inventrice des cabines madamePee, Nathalie des Isnards, a répondu ainsi : « Ces critiques ne sont pas surprenantes, dès qu’on vient perturber le système établi, forcément ça bouscule, d’autant qu’on parle d’une chose taboue ».

Nathalie des Isnards affirme que les urinoirs pour femmes sont la solution la plus écologique, pratique et hygiénique pour les femmes. En effet, aucune femme ne considère son passage aux toilettes publiques comme une partie de plaisir, mais plutôt comme un parcours du combattant.

©madamePee

Quand aux écoulements d’urine qui ont tant fait parler d’eux, Nathalie des Isnards affirment qu’ils sont dus à un « mésusage des toilettes » car les gens feraient « leurs besoins sur les parois ».

Quoi qu’il en soit, les cabines madamePee devraient se développer de plus en plus, que ce soit dans la capitale que dans les autres villes de France.

 

Virginie Paillard

A lire également :

Des urinoirs pour femmes à Paris ! 

Les toilettes les plus insolites de Paris

Où se trouve la dernière pissotière de Paris ?

 

Image de mise en avant : ©madamePee

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités