fbpx

Après huit mois de fermeture, la gare du RER C Saint-Michel-Notre-Dame rouvre enfin !

Par Pauline

Elle compte parmi ces chantiers dont le résultat était fort attendu, d’autant plus par les usagers. Malheureusement, les délais envisagés à l’origine avaient dû être revus, car les importantes rénovations que devait subir la gare ont pris plus de temps que prévu. À présent, bien que les finitions se prolongent jusqu’à août 2023, la gare est tout de même rouverte au public, et le résultat est bluffant !

gare Saint-Michel-Notre-Dame RER C rénovée à Paris
© Patrick Laval

Une gare moderne et lumineuse

Cette gare en particulier souffrait de sa proximité avec la Seine, et donc de la possibilité d’être inondée lors de crues importantes. C’est pour cette raison qu’elle avait été murée lors de la crue de 1910, l’un des plus gros débordements du fleuve. Une décision compréhensible, mais qui conférait forcément un petit côté austère à cette gare, qui compte parmi les huit plus fréquentées de France. Pour pallier ce manque de luminosité naturelle qui donnait un peu le bourdon, l’Arep a donc choisi de revoir totalement l’endroit. Dans cette optique, les travaux ont rendu ses ouvertures à la gare Saint-Michel-Notre-Dame en y installant 28 baies vitrées, totalement résistantes aux possibles crues qui pourraient survenir. L’architecture d’origine retrouve ainsi un peu de son cachet, tout en y apportant une touche de modernité qui est la bienvenue.

Prête à faire face 

Croyez le ou non, ce sont plus de 30 millions d’utilisateurs qui foulent le sol de cette gare chaque année, un record qui explique certaines décisions la concernant ! L’objectif est clair : il s’agit d’en faire un lieu de passage optimisé pour ce très important trafic, qui facilite l’accès au usagers et ait une durabilité dans le temps. La circulation a été perfectionnée, la signalétique repensée, et de nouvelles portes automatiques ont été installées. La surveillance a elle aussi été revue ; cependant ce ne sont pas uniquement ces travaux de surface qui justifient l’impressionnante enveloppe de 32 millions d’euros qui a été consacrée à la gare. En effet, ce qui s’est révélé être le nerfs de la guerre, c’est la présence importante de plomb et d’amiante en son sein. Ces matériaux dangereux pour la santé ont dû être intégralement retirés dans le respect du protocole approprié et acheminés par la Seine. Un travail de longue haleine pour obtenir une gare à la fois saine et prête à accueillir le plus grand nombre !

À lire également : Cinq cocktails qui sentent bon le printemps à réaliser soi-même ! 

 



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire