NousToutes-manifestation-paris-zigzag

À Paris et dans l’Hexagone, un grand rassemblent citoyen se prépare pour marcher ce Samedi 23 novembre contre les violences, sexistes et sexuelles faites aux femmes.

Le 25 novembre, la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (Miprof) publiera les données statistiques disponibles concernant les violences faites aux femmes en cette année 2019.

En France, c’est 94 000 femmes qui ont été violées en 2018 selon l‘observatoire national des violences faites aux femmes, en 2017 moins de 2% des plaintes ont abouties à une condamnation à la cour d’assises. Des chiffres alarmants qui 2 ans après le lancement du mouvement #metoo, secouent la conscience citoyenne. À l’instar du collectif Collages Féminicides qui interpelle la rue avec ses collages chocs qui balancent les ignominies subies chaque jour par les femmes.

Parés de la couleur violette les militantes et militants de cette marche solidaire battront le pavé sous la bannière #NousToutes. L’année passée ils ont été plus de 30 000 à se réunir à Paris selon les organisatrices, pour protester contre ces violences dont la plupart sont synonymes de quotidien et perpétrées par l’entourage proche. Dans 9 cas sur 10 l’agresseur était connu de la victime.

Une manière d’interpeller l’État sur l’impunité des agresseurs, “un système de domination” avec des slogans percutants tels que “Ras le viol”, “La honte doit changer de camp”… La sensibilisation a déjà commencée par l’intermédiaire de prospectus accompagnés d’un violentomètres qui alertent sur certaines pratiques dans un couple de la plus saine comme “a confiance en toi” à la plus dangereuse “te menace avec une arme”. Ainsi que d’autres situations qui pourraient passer pour anodine pour certaines femmes mais qui en fait sont pétries de violences : “est jaloux et possessif en permanence”, “contrôle tes sorties, habits, maquillages”…

Pour rejoindre ce mouvement, rendez-vous à 14H00 Place de L’Opéra.

À lire également :
L’Instagram qui épingle les pépites sexistes de la pub
Dès aujourd’hui, les femmes travaillent gratuitement

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités