Immobilier : est-ce le bon moment d’investir à Paris ?

Loin d’être l’eldorado qu’elle était avant la crise sanitaire, la ville de Paris a subi une baisse des prix des logements record en 2020 et au début de l’année 2021. Mais retrouvant peu à peu son aménité, la capitale a vu ses prix repartir à la hausse dès le mois d’avril. Aujourd’hui, il faut débourser en moyenne 11 000 euros le mètre carré pour accéder à la propriété. En analysant les chiffres des sites spécialisés dans l’immobilier, on fait le point ensemble sur la situation à Paris.

Si l’on compare les prix de l’immobilier à Paris entre avril 2020 et 2021, ces derniers ont baissé de 2,9%. Du centre de Paris à la périphérie, cette situation touche tous les arrondissements de la capitale. La baisse est encore plus notable entre les grandes (-3,7 % en un an) et les petites surfaces (-2,3 %). Plus significatif encore, on apprend par les notaires du Grand Paris que le nombre de ventes sur cette période a diminué de 11% dans la capitale, et de 6% dans toute l’Ile-de-France.

Investissement immobilier à Paris : des variations de prix constantes

Pourtant, depuis le mois d’avril, la situation a beaucoup évolué. C’est pourquoi nous vous conseillons de consulter régulièrement les sites de comparaison de prix de l’immobilier et ainsi calculer le prêt nécessaire dans le cadre d’un investissement.

Dans son dernier baromètre, SeLoger constate que le prix moyen à l’achat dans la capitale se situe actuellement à 11.194 euros : une hausse de 5.3% sur un an, et qui s’est principalement exprimée ces derniers mois. Quand 16 arrondissements sur 20 se trouvent désormais au-dessus des 10 000 euros le mètre carré, les trois arrondissements les moins chers de la capitale se situent entre 8.893 euros (le 13e) et 9.905 euros (le 19e), en passant par 9.570 (le 12e).

Sans surprise, ce sont dans les 6e (Odéon, Saint-Germain-des-Prés) et 7e (École Militaire, Invalides) arrondissements que les prix des logements sont les plus élevés : ils enregistrent plus de 14 000 euros le mètre carré.

En revanche, si l’on se penche sur les variations de prix, on découvre que le 19e enregistre la plus importante hausse sur un an (+10,3%) , suivi par le 4e (+10,1%). A l’inverse, le 2e (Bourse, Sentier) accuse un recul annuel de 3,8% sur le prix de son immobilier.

Ainsi, à cause de nombreux facteurs, les prix varient constamment d’une période à l’autre et selon les arrondissements à Paris. Pour être sûr de tomber sur LA bonne affaire, les sites de comparateurs spécialisés dans l’immobilier sont là pour nous éclairer. Sur ces sites, on a accès aux meilleures offres mises à jour en permanence, après avoir rentré tous les paramètres nécessaires (le type de bien recherché, le quartier souhaité, etc.).

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités