Incendie à la cathédrale de Notre-Dame

notre-dame-paris

C’est avec effarement que l’on a reçu ces quelques photos de Notre-Dame en feu… L’incendie, causé accidentellement, a débuté lundi en fin de journée vers 18h50 dans les combles et a duré plusieurs heures. Sous les yeux ébahis des passants, la flèche s’est effondrée et la toiture a brûlé. Miraculeusement, les deux tours ont pu être sauvées, menaçant un temps de s’effondrer.

notre-dame-feu-paris-zigzag.

Paris se réveille les yeux mouillés, perdu et chamboulé de voir un de ces plus beaux symboles historiques ébranlé. Un morceau d’histoire parisien, français, mondial s’est effondré en quelques heures, mais l’âme des Parisiens est toujours plus brûlante de passions et de vie pour célébrer la beauté de sa ville et de ses édifices.

notre-dame-paris-zigzag

Une collecte de dons a été lancée par la Fondation du Patrimoine pour sa reconstruction. Les dons ont commencé à affluer (100 millions d’euros débloqués par la société d’investissement Artemis de la famille Pinault, 200 millions par le groupe LVMH et la famille Arnault), certains souhaitent même que la réduction d’impôts passe de 66 à 90%.

notre-dame-paris-zigzag

Ce qui est sûr c’est qu’il faudra des dizaines d’années pour reconstruire cette reine parisienne, tout comme il a fallu des centaines d’années pour la voir se dresser sur l’Île de la Cité. En effet l’édifice a mis plus de deux siècles à sortir de terre et à sa place, se trouvaient au moins deux églises à la fin du haut Moyen-Age.

On qualifiait la cathédrale de véritable « forêt », aux vues du nombre de poutres : il a fallut 1300 chênes pour réaliser sa charpente de 10 mètres de haut et 100 mètres de long.

La vie de la cathédrale fut mouvementée : elle servit d’entrepôt lorsque les Parisiens ne la portaient guerre dans leur coeur – avant que Victor Hugo ne la sublime dans son premier romain paru en mars 1831 – fut pillée pendant la Révolution française de ses statues : les rois de la galerie de Juda, retrouvées 200 ans après !

Ce n’est qu’en 1801 que Napoléon Bonaparte la remet au centre du culte chrétien, en assistant à la messe de Pacques et à la promulgation du Concordat.

Pour faire un don à la Fondation du patrimoine, c’est ici : www.fondation-patrimoine.org/les-projets/sauvons-notre-dame-de-paris