fbpx

J.O 2024 : la justice demande la préservation des jardins d'Aubervilliers

Par Lisa B

 Un nouveau projet prend l’eau… mais n’est pas abandonné. La Cour Administrative d’Appel de Paris donne quatre mois à l’intercommunalité pour modifier les plans d’une future piscine d’entraînement olympique, située en partie sur les jardins ouvriers d’Aubervilliers. 

La Justice demande la modification du projet de piscine

La justice a tranché. L’intercommunalité a quatre mois pour revoir son plan local d’urbanisme qui détruisait une partie des jardins des Vertus à Aubervilliers pour construire une piscine d’entraînement à l’approche des Jeux Olympiques de 2024. La cour administrative d’appel de Paris a invoqué des raisons écologiques et une atteinte à la biodiversité. Un tel projet “portera également atteinte à la préservation d’un noyau de biodiversité primaire et accroîtra les discontinuités écologiques existantes”, toujours selon les autorités. Au cœur des tensions, la création d’un solarium dans le centre aquatique, construit sur “environ 4 000m² de parcelles vivrières”. 

Si l’intercommunalité doit engager une procédure de modification, le permis de construire reste valable selon Mathieu Hanotin, maire (PS) de Saint-Denis et dirigeant de l’intercommunalité Plaine Commune. Ça ne remet pas en cause le projet a-t-il précisé auprès de nos confrères de France 3 Paris-Ile-de-France.

Cela reste une victoire pour le collectif Jardins à Défendre d’Aubervilliers et ses manifestants qui ont lutté contre ce projet qu’ils jugent “à contre-courant de l’urgence écologique”. En 2021, ils ont d’ailleurs occupé le site pendant près de quatre mois pour faire entendre leur voix.

Crédit photo de Une : Notre Affaire à Tous via Twitter

À lire également : Des taxis-drones seront proposés à l’aéroport de Paris dès 2024 !



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire