fbpx

Que vont devenir les bouquinistes des quais de Seine à l'occasion des J.O de Paris 2024 ?

Les bouquinistes de Paris - © Adobe Stock
Par Romane Fraysse

Les affrontements continuent entre les bouquinistes des quais de Seine, la Préfecture de police et la Mairie de Paris au sujet du délogement des fameuses boîtes vertes durant les Jeux Olympiques 2024. Ce lundi 15 janvier 2024, une troisième réunion a suggéré le maintien de 170 des 932 boîtes durant l’événement.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Des désaccords qui persistent

Depuis l’annonce du retrait des boîtes des bouquinistes durant les Jeux Olympiques 2024, trois réunions ont été organisées entre la Préfecture de police de Paris, la Mairie de Paris, et les représentants des bouquinistes. La dernière en date s’est tenue ce lundi 15 janvier 2024, et les désaccords sont toujours les mêmes : d’un côté, le préfet Laurent Nuñez justifie cette initiative pour la sécurité du public – la crainte serait, paraît-il, qu’un engin explosif soit caché dans l’une de ces boîtes vertes -, tandis que les bouquinistes alertent sur cette exclusion qui les fragilise durant plusieurs mois, et menace la pérennité de leur activité.

Des bouquinistes sur le quai de Conti à Paris
Des bouquinistes sur le quai de Conti à Paris

Une troisième réunion

Ce lundi 15 janvier 2024, la réunion entre les différents acteurs a été l’occasion d’évoquer l’organisation de ce délogement. Ainsi, du 14 au 17 juillet 2024, les boîtes devraient être enlevées durant les quatre nuits, pour être remises en place quatre prochaines nuits, à partir du 29 juillet. Toutefois, les bouquinistes ne cessent d’alerter sur la fragilité de ces 900 boîtes vertes aménagées sur les quais depuis plusieurs siècles. Ceux-ci s’indignent également que la Mairie ne prévoie aucune indemnisation durant ces quinze jours où aucune vente ne sera possible pour ces marchands, bien souvent indépendants. Quelques jours sans activité, en pleine saison estivale, ne sont donc pas anecdotiques pour la survie de ces travailleurs.

Les fameuses boîtes vertes des bouquinistes de Paris
Les fameuses boîtes vertes des bouquinistes de Paris

170 boîtes maintenues sur les quais ?

Le projet initial prévoyait de démonter un peu plus de 604 des 932 boîtes vertes présentes sur les quais. Mais après négociations ce lundi, la Préfecture de Paris a déclaré que 170 boîtes seraient maintenues à leur place durant les Jeux Olympiques, qui ont lieu du 26 juillet au 11 août 2024. En conséquence, ces lieux resteront fermés au public, empêchant une nouvelle fois toute possibilité de vente. Ce vendredi 19 janvier, les 200 adhérents de l’Association culturelle des bouquinistes décideront donc s’ils acceptent ce “compromis à l’amiable” ou s’ils font un recours pour sauvegarder les 604 boîtes menacées.

Un lecteur chez les bouquiniste des quais de Seine de Paris
Un lecteur chez les bouquinistes des quais de Seine de Paris

Romane Fraysse

À lire également : Bouquinistes, Crous, caméras “intelligentes”… où en sont ces projets controversés de Paris 2024 ?

Image à la une : Les bouquinistes de Paris – © Adobe Stock

inscription