La Ferme du Bonheur de Nanterre menacée !

A Nanterre, la « Ferme du Bonheur » rassemble depuis trente ans une population hétéroclite autour de la culture et de la nature. Elle est aujourd’hui menacée par la mairie qui souhaite construire des bureaux sur cet espace.

Un lieu associatif qui célèbre la nature…

Si vous vous promenez derrière les tours de la Défense, non loin de la fac de Nanterre, vous pouvez tomber sur la Ferme du Bonheur de Roger des Prés. Il y a 30 ans, ce « petit paysan d’opérette » autoproclamé selon Télérama a décidé de mettre à profit cette friche au dessus de l’autoroute pour y créer un véritable lieu de vie solidaire et culturel. Au fil des années, des abris pour animaux comme une bergerie, une porcherie, une basse-cour et un rucher ont vu le jour, tout comme un restaurant associatif, des ateliers, un théâtre…Un yourte accueillant des paons complète ce tableau champêtre et composite.

© Ferme du Bonheur

Ils sont nombreux à venir participer à cette vie naturelle et associative : adultes avec leurs enfants, artistes, profs…Tous les dimanches, cette population se retrouve pour des « travaux dominicaux d’agro-poésie ». Au programme, une grande opération de jardinage où ce sont toutes sortes de végétaux qui sont plantés. Le but est de créer un parc rural expérimental (ou PRÉ) afin d’enrichir la biodiversité du lieu.

Tout ce joyeux monde se retrouve même parfois pour des concerts ou de fêtes techno en plein air.

 

…menacé par un projet de la mairie

Aujourd’hui, ce bel espace attire la convoitise de la mairie. Fini la friche en joyeux désordre, la mairie de Nanterre veut tout raser pour installer un sol betonnisé qui accueillera de nouveaux bureaux. Elle a donc commencé par diviser par deux les subventions accordées à Roger des Prés et à retirer à la Ferme son habilitation à recevoir du public.

© Ferme du Bonheur

A cause du manque d’argent, deux concerts ont déjà annulé et l’avenir s’annonce sombre pour la Ferme du Bonheur…Pour sauver ce lieu, une pétition a été mise en ligne et Roger des Prés a profité des Rendez-vous aux Jardins pour défendre sa Ferme. Affaire à suivre…

 

Virginie Paillard 

A lire également :

Une nouvelle friche débarque sur les rails de la Petite Ceinture de Bercy 
Des architectes sont à l’oeuvre pour réinventer la Défense 

 

Image de mise en avant : © La Ferme du Bonheur 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités