Vendredi 15 mai, le ministre de la Culture Franck Riester a confirmé sur RTL le maintien de la Fête de la Musique 2020 organisée tous les ans au premier jour de l’été depuis 1982. Cependant, l’organisation de l’édition de cette année semble encore très floue.

Quelque chose qui ait de la gueule”

“On fêtera la musique le 21 juin, ça c’est sûr. C’est dans l’identité de nos compatriotes. On parlera musique, on verra musique. Il y aura un grand rendez-vous de musique” a déclaré le ministre de la culture aux micros de RTL, vendredi 15 mai. “On essaie de proposer quelque chose qui ait de la gueule, qui permette aux Français de chanter, de jouer de la musique, sans prendre de risques”.

Franck Riester a cependant précisé que “la limite est de ne pas prendre de risques avec des regroupements, un brassage de population trop important”. De plus, il a affirmé que les radios et les télévisions sont en train de s’adapter et de s’organiser pour le 21 juin. Aucune solution concrète n’a donc été présentée pour l’instant, laissant planer le doute quant au déroulement de cette fête emblématique.

“Faire preuve de pragmatisme”

“Il va falloir faire preuve de pragmatisme en proposant peut-être des formats différents, en permettant de développer l’éducation artistique et culturelle, pour que les gens fassent eux-mêmes une pratique artistique” a-t-il poursuivi. 

Les rassemblements de plus de 5 000 personnes (dont les festivals) sont interdits sur tout le territoire jusqu’en septembre. La décision du gouvernement peut donc surprendre. “Pour les autres, on espère pouvoir voir à partir de juin, juillet, août. Organiser des évènements culturels en tenant compte des contraintes”, a expliqué le ministre. Le Premier ministre Edouard Philippe devrait préciser les conditions d’organisation de ces grands évènements dans quelques jours.

À lire également : 6 bibliothèques vont rouvrir leurs portes début juin à Paris

Manon Gazin

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités