Article parrainé

chambre-parisienne-lifestyle-paris-zigzag

Alors que le sommeil des Français est passé en dessous de la barre des 7h par nuit en moyenne, avec les habitants de la capitale en tête de gondole, c’est l’occasion pour nous de revenir sur la petite histoire des Parisiens et de leur sommeil. Entre lits trop petits et voisins bruyants, voici un florilège des petites galères que l’on rencontre une fois la nuit tombée.

Les murs aussi fins que du papier à cigarette

Ah, les joies de la vie en communauté à Paris… Dans certains vieux immeubles, les murs sont si fins que l’on entend simplement tous les faits et gestes de nos chers voisins, oui, tous ! Il suffit de tomber sur le voisin fêtard ou la famille aux enfants en bas âge et bingo, c’est une nouvelle vie de nuits agitées qui commence. À ce moment là, on opte pour le yoga ou la méditation, pour garder le contrôle.

Un lit trop petit pour un sommeil raccourci 

Qui dit Paris dit loyers exorbitants, ce n’est pas nouveau… Alors on est parfois obligés de dire adieu au lit “kingsize” au profit du petit clic-clac suédois, manque d’espace oblige. Si nos nuits sont écourtées, c’est notre dos qui ne nous remercie pas… Notre solution : le wopilo, pour dorloter nos cervicales ! Le premier oreiller ergonomique et confortable.

paris-nuit-paris-zigzag

Habiter au dessus d’un bar

C’est vrai que c’était louche ce loyer aussi bon marché pour un studio de la rue d’Oberkampf… Quelques nuits blanches plus tard, vous comprenez enfin ! Juste en dessous de chez vous, ce bar si calme de journée se transforme en véritable temple de la soif et du boucan, au détriment de votre précieux sommeil… On préférera opter pour les boules Quiès plutôt que pour le déménagement.

Les moustiques

Pas besoin de dire grand chose de plus, les moustiques, c’est la mort… Après un branle-bas de combat avec un insecte récalcitrant, on croit avoir enfin trouvé la paix, on se couche tranquillement jusqu’à ce que cette petite saleté ne réapparaisse, et cette fois avec tous ses potes ! Plutôt que de se résigner à une nouvelle nuit blanche, on préfère ressortir nos plus grosses pantoufles et contre-attaquer !

âris-la-nuit-paris-zigzag

L’oreiller trop mou ou trop dur

C’est un grand classique, bien connu des insomniaques, quand trouver l’oreiller idéal s’apparente à la mission impossible. On a soit l’oreiller trop mou, qui transforme nos vertèbres en compote, soit l’oreiller trop dur qui est tout sauf agréable. Ainsi, on finit par batailler avec ce dernier pour trouver la position adaptée et on se rend compte qu’il est 2h passées… Nous, on a trouvé notre bonheur dans un oreiller à la fois moelleux et ferme, si si !

Habiter sous les toits

Les concernés se reconnaîtront, habiter sous les toits quand les températures sont extrêmes, ce n’est vraiment pas le top, surtout quand il est question de sommeil ! Si l’on est pas bien équipés quand l’hiver bat son plein, la double couette est de sortie. En revanche, quand la canicule fait rage, c’est tout un enfer qui nous attend pour la nuit… La solution : la poche de glace devant le ventilateur et ne plus bouger d’un cil.

Quoiqu’il en soit, nous, on a trouvé une solution sympa pour accompagner au mieux notre sommeil face aux parfois dures nuits parisiennes. Nous avons eu le coup de cœur pour le wopilo, un oreiller aussi ergonomique que confortable, et Élu produit de l’année 2019 ! À grand renfort d’innovation, cet oreiller est parfait pour les personnes dormant sur le dos et le côté, et il propose à la fois :

– Un garnissage ultra-confortable,

– Un coeur en mousse à mémoire de forme pour le soutien cervical⁣,

– Un confort personnalisé : une face ferme ou une face moelleuse.⁣

Et si vous dormez sur le ventre, préférez le wopilo+, l’oreiller 100% personnalisable au niveau du soutien, de la hauteur et du confort !

wopilo-derniere-version-paris-zigzag

Chez Wopilo, la qualité est au service du confort mais pas que… La bienveillance est également au rendez-vous. Recommandés par les chiropracteurs, les kinésithérapeutes et les ostéopathes, les oreillers offrent en effet un maintien des cervicales adapté pour chaque morphologie afin de nous offrir une position de sommeil optimale et des nuits réparatrices.

En plus, pour tout achat d’un wopilo, une jolie taie sur-mesure 100% coton vous sera offerte en passant ce lien.

Crédit photo à la une : Instagram @maisonbaum

À lire également :
Les endroits les plus insolites pour dormir à Paris
Une sieste gratuite dans une cabane à Paris

 

 

Les prochaines visites guidées