fbpx

La pollution sonore à Paris : un fléau causant de nombreux maux

bouchons-paris-zigzag
Par Alexandre L

Crispants et anxiogènes, les bruits de vrombissement de moteur font partie intégrante du quotidien parisien. On a tous en effet au moins une fois sursauté après le passage en bombe d’un motard pressé (ou inconscient) dans une rue.

Mais au delà de jouer avec nos nerfs, la pollution sonore pourrait s’avérer plus sérieuse pour notre santé qu’il n’y paraît : une exposition à un niveau de décibels trop élevé provoque tout d’abord une altération des périodes de sommeil profond. Mais l’excès de bruit agit également au niveau des neurones et notamment sur le paramètre de fluidification du sang, augmentant les risques d’AVC et de maladies cardio-vasculaires.

embouteillage-paris-zigzag

Alors que l’OMS indique que “l’exposition globale au bruit routier devrait être de 53 dB le jour et 45 la nuit”, certains motards atteignent facilement les 90 voire 100 dB en roulant, soit un bruit équivalent à celui d’un marteau-piqueur…

À lire également :
Les meilleurs spots de la rentrée pour relâcher toute pression
Pollution sonore à Paris : un échec cuisant des autorités



Visite Guidée

Le Ventre de Paris

Je m'inscris

News populaire