D’ici 2024, on pourra faire trempette dans la Seine ! C’est en tout cas ce qu’espère la Mairie de Paris, qui entend bien honorer ses engagements en vue des Jeux Olympiques de 2024. Première étape : dépolluer la Seine et la Marne des eaux usées. Pour cela, le “Plan baignade” prévoit une grande campagne de mise en conformité à l’intention des propriétaires de logements attenants au fleuve. Il y a du boulot !

Bientôt des spots de baignade dans Paris ?

Pour que tout un chacun puisse se baigner dans la Seine, un “plan baignade” à 1.4 milliards d’euros a été lancé il y a trois ans à l’échelle du Grand Paris. Parmi les opérations indispensables au projet, il y a l’assainissement de Seine, c’est-à-dire l’amélioration globale de la situation sanitaire du fleuve. Pour cela, la Ville va veiller à la mise en conformité de l’évacuation des eaux usées des particuliers. Car en effet, avec un matériel défectueux, les eaux usées partent dans la nature – et souvent dans la Seine – au lieu de partir vers des stations d’épuration. En déviant ainsi les eaux usées de la Seine, la Ville garantira la bonne hygiène du fleuve et pourra envisager la baignade.

Rappelons que les J.O de 2024 prévoient déjà des épreuves nautiques dans la Seine. La Ville espère que l’évènement servira de levier pour pérenniser trois, puis cinq lieux de baignade parisiens, auxquels on pourra ajouter 18 spots en petite et grande couronne. Le Trocadéro, le Pont Neuf, Bercy… Des endroits qui paraissent aujourd’hui impraticables sont sur la liste des futurs spots de baignade au coeur de Paris.

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités