Un groupe d’experts a imaginé la ville idéale dont Paris veut s’inspirer

Dans son 3e rapport, le GIEC alarme sur l’urgence climatique et la nécessité de modifier les espaces urbains. Les experts ont imaginé une ville idéale qui inspire Paris pour son visage de demain.

Le GIEC théorise une ville verte et « compacte » …

Selon le dernier rapport du GIEC, l’urgence climatique n’a jamais été aussi importante. Pour limiter le réchauffement climatique, il faut agir drastiquement avant 2025. Trois ans  pour sauver la planète. Lorsque l’on sait que les zones urbaines produisent 70% des émissions mondiales de gaz à effets de serre et qu’il y aura 7 milliards de citadins d’ici 2050, il semble prioritaire de modifier l’espace urbain.

Et c’est ce que proposent les experts du GIEC avec une conception de la ville la plus « compacte » possible. Finis les espaces urbains qui s’étalent sur plusieurs dizaines de km² et qui nécessitent d’avoir recours, quasi systématiquement, à la voiture. La ville idéale du GIEC possède des quartiers avec des commerces et des infrastructures essentielles à moins de 15 minutes à pied. Le but : privilégier la marche ou les modes de déplacement plus doux pour l’environnement et bannir la voiture.

…que Paris tente de construire

Et c’est justement cette ville du quart d’heure que la Mairie de Paris compte bien adopter. Sur son site, on peut lire : « Paris souhaite devenir la ville des proximités, où l’on trouve tout ce qui est nécessaire à quinze minutes de chez soi ». Elle a d’ailleurs établi un schéma du quartier modèle que l’on pourra retrouver dans la ville du quart d’heure.

Pour cela, elle a fait appel à Carlos Moreno, professeur à  l’université Paris 1-Panthéon Sorbonne. Le chercheur a évoqué le besoin de « démobilité » pour réduire l’impact des citadins sur l’environnement.  Il a également listé six fonctions sociales qui doivent être accessibles en un quart d’heure depuis n’importe quel point de la ville : se loger, travailler, accéder aux soins, s’approvisionner, apprendre et s’épanouir (sports, loisirs). Il insiste également sur le fait que l’école devra être au centre du quartier, en devenir la « capitale ». Des écoles bien sûr rénovées et « végétalisées » et dont les rues seront rendues piétonnes.

Tout cela donne envie de croire à ce beau projet qui, nous l’espérons, aboutira !
Pour plus d’informations sur le sujet, rendez-vous sur le site de la Ville de Paris

Virginie Paillard

A lire également :
Un gagnant de l’Euromillions reverse 200 millions d’euros pour sauver la planète
Paris déclarée en urgence climatique
A Paris, se déplacer en prenant soin de l’environnement n’a jamais été aussi facile

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités