Les livraisons par drone : plus écologique et économique que les autres moyens de transport ? C’est en tout cas l’avis de la société Dragonflypads, qui souhaite développer ce mode dans certains endroits stratégiques. Ce mercredi, la société a lancé le premier vol commercial en milieu urbain. Et c’est au marché de Rungis qu’il a eu lieu.

Le drone, un moyen de livraison de haut vol

Le marché de Rungis présentant toutes les caractéristiques d’une ville, mais en miniature, il se prêtait bien au test d’un vol commercial par drone. Il se dote même d’une configuration encore plus pertinente pour l’exercice car, malgré la proximité des bâtiments, les allers-retours fréquents peuvent s’avérer longs en raison de la circulation.

Lancé par la société Dragonflypads, un drone transportant une caisse de truffes et de citrons a donc survolé la ville pendant 25 minutes, ce mercredi matin. Sa destination ? Le toit de son “vertiport“, une cabine en forme de cube qui sert à la fois de piste d’atterrissage et de décollage pour les drones.

Devant le succès de la livraison -rapide, économique, écologique, avec des produits arrivés intacts-, le patron de Rungis parle d’une possible mise en service d’ici 10 ou 12 ans. Mais c’est sans compter les différents points négatifs du système : le drone ne peut transporter que des charges de moins de 5 kg, est dépendant des conditions météorologiques, ou encore doit faire l’objet d’autorisations très strictes pour voler au-dessus des villes.

A lire également :
Le musée Albert Kahn, dans son sublime écrin, rouvrira au public en 2022 !

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités