vue-paris-zigzag

Fortement impacté par la crise sanitaire du Covid-19, le budget de la ville de Paris doit lui aussi connaître des ajustements. Sujet central du prochain conseil de Paris, les finances de la capitale devraient connaître plusieurs chamboulement dès 2021. Si Anne Hidalgo a promis de ne pas augmenter les impôts des Parisiens, d’autres taxes devraient en revanche être relevées l’année prochaine.

Pour amortir les couts supplémentaires liés au Covid (estimés à 800 millions d’euros) et contenir la hausse de la dette, les plafonds de trois taxes, concernant seulement une partie des Parisiens, pourraient alors être revus à la hausse.

Déjà dans la ligne de mire de la maire de Paris, les utilisateurs d’Airbnb et de tous types de locations touristiques devraient tout d’abord voir leur taxe de séjour augmenter. Si la taxe foncière devrait rester à son niveau, la taxe d’habitation concernant les résidences secondaires, elle, devrait elle aussi connaître une augmentation, la majoration passerait alors de 60% à 100% par rapport aux résidences principales. Enfin, Anne Hidalgo souhaiterait augmenter de 7%  les frais de notaire, prélevés lors des transactions immobilières.

À lire également :
Un référendum va être organisé pour réguler Airbnb

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités