fbpx

Le traditionnel défilé du 14 juillet n'aura pas lieu

Par Colombe

Alors qu’en 2019, plus de 4 000 militaires avaient défilé sur les Champs-Élysées à l’occasion de la fête nationale, cette année et pour des raisons sanitaires évidentes, le défilé du 14 juillet a été annulé. Une première depuis 1944… Le Président de la République, Emmanuel Macron espérait pourtant que cette date sonne comme la Libération de Paris et de la France de la crise du COVID-19 que nous vivons depuis le mois de mars.

Un 14 juillet réinventé

Afin de marquer le coup, une cérémonie sera néanmoins organisée place de la Concorde. Une cérémonie statique et largement restreinte puisqu’elle n’accueillera que 2 000 participants et 2 500 invités, tout cela sous forte distance physique. Pour l’instant on ne sait pas si le grand public pourra assister à ce moment fort de l’année : tout dépend de l’évolution de la situation, auquel cas, ce sera devant nos écrans que nous fêterons le 14 juillet.

En temps normal, le défilé rassemble des unités à pieds, à cheval et motorisés, mais cette année, seul le traditionnel défilé aérien est maintenu. Vu la situation, un hommage au personnel soignant et aux unités de l’armée mobilisés depuis le début de la crise aura lieu. Toujours dans ce contexte particulier, le gouvernement a décidé d’inviter l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche et le Luxembourg afin de les remercier d’avoir accueilli des patients français dans leurs hôpitaux. Un acte fort qui vise à souder les voisins européens.

Défilé aérien
Le défilé aérien vole au-dessus de l’obélisque de la Concorde.

Une première depuis 1944

Cette parade militaire impressionnante est organisée chaque année depuis 1880, mais, fait inconnu de la plupart, ce n’est qu’à partir du lendemain de la Première Guerre mondiale que le défilé a lieu sur les Champs-Élysées et non plus à l’hippodrome de Longchamp comme c’était le cas depuis le début. Et encore, l’endroit a souvent changé : en 1917, il se déroule même entre Nation et Denfert-Rochereau ! Lors de la Seconde Guerre mondiale, entre 1940 et 1944, aucun défilé n’a lieu, et ce n’est qu’à partir de 1971 que les femmes sont autorisées à participer à la parade.

Ce 14 juillet 2020 sera également l’occasion de rendre hommage à Charles de Gaulle pour l’anniversaire des 50 ans de son décès ainsi que la commémoration de l’appel du 18 juin 1840. L’équipage du porte-avion Charles de Gaulle, dont les deux tiers ont été contaminés par le virus, sera représenté à la cérémonie.

À lire également : 1770 : quand un feu d’artifice vire au cauchemar au coeur de Paris