rue-rivoli-paris-zigzag

Depuis le mois de mai 2020, la rue de Rivoli est une artère entièrement réservée aux piétons, cyclistes, trottinettes et autres mobilités douces, ainsi qu’aux bus, taxis et véhicules d’urgence. Etonnamment, il n’y avait pas de traitement de faveur pour les véhicules électriques… Jusqu’à ce que la justice administrative annule l’arrêté de la mairie de Paris qui interdit la circulation de (presque) tous les véhicules à moteur dans la rue de Rivoli pour autoriser de nouveau les deux-roues électriques à circuler dans l’artère.

Traitement de faveur pour les deux-roues électriques 

La rue de Rivoli est une “coronapiste” née au moment du premier déconfinement, qui a été pérénnisée pour faciliter la circulation pendant la crise sanitaire et favoriser les mobilités douces. Mais saisie par City Scoot, la justice administrative a défendu la cause des deux-roues électriques en les ajoutant à la liste des véhicules autorisés à circuler dans la rue. Ces derniers peuvent donc rouler en toute légalité sur l’artère emblématique du centre de Paris. On apprend la nouvelle sur les réseaux sociaux de la société City Scoot, qui transmet l’information à ses utilisateurs avec ce joyeux message : “La nouvelle vient de tomber : on peut maintenant circuler en Cityscoot sur la rue de Rivoli. C’est autorisé !” avant de préciser que les deux-roues électriques devront rouler “sur la voie mixte dédiée aux bus, taxis, véhicules de secours…“. Un assouplissement qui devrait réjouir bien des usagers !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cityscoot (@cityscoot_fr)

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités