Les parisiens en 8 humeurs

shanty-biscuit-paris-zigzag

Ah, le parisien et ses humeurs… Être de contradictions, il se fait souvent épingler pour son sale caractère, sa propension à l’exagération, son enthousiasme pour ce qu’il considère comme LA nouvelle tendance

On pourrait presque le résumer en ces quelques humeurs qui font sa journée… 8 humeurs typiques qu’on a pu mettre en lumière à l’aide des biscuits les plus drôles de France, signés Shanty Biscuits ! Cette jeune marque de biscuits personnalisables, créée en 2013 par Shanty Baehrel fait depuis deux ans mourir de rire Instagram avec ses expressions hilarantes. Petit florilège !

La franchise cash

On reproche souvent aux parisiens d’être en retard. Mais en même temps, quand on est considérés comme les citadins les mieux habillés face à Londres ou New York, il faut bien maintenir sa réputation ! Ce qui fait dire au Parisien retardataire cette phrase d’une vérité déroutante :

mieux-vaut-en-retard-que-moche-shanty-biscuits-paris-zigzag

La mauvaise foi

Sans doute une des humeurs les plus caractéristiques du Parisien. Toujours le premier à donner son avis sur ce qui ne le regarde pas, surtout quand ça concerne ce qu’il adore appeler « la province« , le Parigot n’est pas tête de veau pour rien ! Du coup, lorsqu’on lui fait part de sa propension à tout critiquer avec une mauvaise foi royale, il sort sa botte secrète :

 je-ne-critique-pas-je-constate-shanty-biscuits-paris-zigzag

La nonchalance

Le Parisien est un être rempli de confiance. On lui reproche d’ailleurs souvent son côté déconnecté du monde et des choses, tant est si bien que dès qu’un enjeu se présente, « il y va au talent« . Sacré Parisien.

 nonchalance-shanty-biscuits-paris-zigzag

L’irritabilité

Le Parisien est râleur, c’est bien connu. C’est même sans doute le champion de France toutes villes confondues. L’endroit où il exerce souvent le plus sa colère, c’est évidemment sur le Périph’, a.k.a l’enfer sur Terre. C’est bien simple, à écouter un Parisien, sur le Périph’, tout le monde roule n’importe comment ! Ce qui lui fait souvent dire…

le-clignotant-shanty-biscuit-paris-zigzag

L’hystérie

Si le Parisien râle beaucoup, il sait aussi faire preuve d’élans de joie parfois… Excessifs ? Tout particulièrement lorsqu’il doit discuter avec ses congénères de la dernière exposition dont tout le monde parle. Alors, sans s’en rendre compte, au comble de l’excitation, sa diction déraille et il ne peut pas s’empêcher de rajouter des voyelles aux mots pour signifier son contentement.

jadore-labstrait-shanty-biscuit-paris-zigzag

La flemme

Le Parisien ne SUPPORTE PAS le lundi.  C’est inscrit en lui… Qu’il télétravaille, trouve un prétexte pour glander ou soit en congé, le lundi n’est et ne sera jamais son jour. Un prétexte pour être de mauvaise humeur un jour de plus ? Mystère

je-suis-lundisponible-shanty-biscuits-paris-zigzag

L’indignation

Le Parisien est un indigné de nature : tout est pour lui sujet à polémique, surtout quand on touche à un cheveu de sa ville chérie. La sculpture de Jeff Koons qui va coûter des millions d’euros au contribuable ? La piétonnisation des bords de Seine ? Le saccage du Fouquet’s ? Forcément scan-da-leux.

cest-un-scandale-shanty-biscuits-paris-zigzag

La lassitude

Comprenez le Parisien : il vit dans la plus belle ville du monde certes, mais parfois, il en a ras le képi de Paris ! Galère de métro, queue interminable au resto, travaux, dernières mesures choc d’Anne Hidalgo, bref, quand le Parisien en a gros, il fait le parisien en sortant une expression mélangeant franchement français et anglais : le Parisien est éternellement « au bout de sa life » !

au-bout-de-ma-life-shanty-biscuits-paris-zigzag

Vous voulez créer votre propre biscuit ? Rendez-vous sur le site www.shantybiscuits.com pour personnaliser vous-mêmes vos biscuits avec vos expressions préférées, pour surprendre vos proches, faire une déclaration d’amour (ou de haine), annoncer une grande nouvelle