On ne pourra bientôt plus boire son petit noir au chaud et en terrasse en plein hiver ! À l’issue du Conseil de défense écologique qui s’est réuni ce lundi 27 juillet 2020 à l’Elysée afin d’établir “les premières mesures issues de la Convention citoyenne pour le climat, la lutte contre l’artificialisation des sols et la création de nouvelles aires protégées“, le gouvernement vient en effet d’annoncer l’interdiction du chauffage extérieur dans les lieux publics dès le printemps 2021.

La fin des braseros électriques et au gaz sur les terrasses

Les braseros électriques ou au gaz qui peuplent les terrasses parisiennes à l’automne et en hiver sont notamment pointés du doigt par la nouvelle ministre de la Transition écologique Barbara Pompili pour leur caractère particulièrement énergivore qu’elle qualifie même d'”aberration écologique” :  “On ne peut pas chauffer à plein régime des terrasses en hiver lorsqu’il fait zéro degré pour le simple plaisir de boire son café en ayant chaud“, a-t-elle ainsi expliqué lors de l’annonce de la liste des premières mesures concrètes issues de la Convention citoyenne pour le climat. Il sera par ailleurs demandé à tous les bâtiments chauffés ou climatisés ouverts au public de “fermer leurs portes”.

Cette mesure ne devrait être effective qu’au printemps 2021, afin de ne pas trop pénaliser les restaurateurs et gérants de café, déjà fortement impactés par la crise du Coronavirus, cet hiver.

À lire également : Après les voitures, les motos et scooters sont dans la ligne de mire de la Mairie de Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités