Au début, il s’agissait d’un mythe. Imaginer des taxis volants aux formes futuristes filer sur la Seine était une image sortie des films de science-fiction. Il n’y a qu’à voir comment les Parisiens de 1900 imaginaient Paris à l’an 2000 ! Le fantasme devient parfois réalité, comme nous le montre le nouvel essai des SeaBubbles dans Paris !

Un essai concluant

Après des premiers essais en juin 2017, le nouveau prototype des bubbles a pris son envol ce 22 mai 2018 sur les eaux parisiennes. Et le résultat est très impressionnant. Capables de monter jusqu’à 50 km/h, ces taxis soutenus par la Mairie de Paris doivent pour le moment se contenter d’aller à 25 km/h. La Ville de Paris n’est pas la seule à approuver le projet puisque, selon Alain Thébault, navigateur et co-fondateur de la start-up, plusieurs villes comme Amsterdam ou Saint-Tropez ont fait part de leur intérêt.

seabubbles - paris zigzag

Un petit bijou de technologie

Pour pouvoir éviter les remous des autres bateaux qui utilisent la voie fluviale, les nouvelles « bulles » possèdent des foils. Il s’agit d’une technologie empruntée au domaine de l’aéronautique qui permet de soulever la capsule une fois qu’elle prend de la vitesse, pour s’élever à 50 cm du niveau de l’eau. Ainsi, le taxi du futur ne fait (littéralement) pas de vague. En plus, grâce à son moteur électrique, il ne pollue pas et ne fait pas de bruit.

bubble paris zigzag

Début de la mise en vente

Les mignons petits bateaux sont en train d’être mis en vente au prix de 140 000 euros. Le prix pourrait baisser si les créateurs décident de s’allier à un groupe de l’industrie. Pour le moment, les « bulles » sont présentées au Salon Vivatech pour exposer les nouveaux prototypes et mettre en vente les nouveaux prototypes… Bientôt les embouteillages sur la Seine ?

Crédits images : SeaBubbles

Les prochaines visites guidées