fbpx

Mannequins sur les toits, intrusion inopinée : retour sur le défilé Chanel !

Défilé_chanel-paris-zigzag
Par Lea A

Sous la nef du Grand Palais, Virginie Viard inaugure sa première collection de prêt-à-porter Chanel sans son mentor: le grand couturier décédé en février 2019 : Karl Lagerfeld. Quand sonne le bouquet final du défilé Printemps-Eté 2020, un embouteillage sur le podium devenu toit parisien vient perturber le défilé couture.

Marie S’infiltre encore !

Un sourire malicieux s’est glissé parmi les traditionnels visages des défilés. La comédienne Marie S’infiltre jubile de son coup. La reine de l’incruste vient de s’élancer sur le podium du show le plus prisé de la fashion Week parisienne. La jeune femme n’en est pas à son premier coup d’essai. Déjà en septembre dernier, elle s’était faufilée sur le podium d’Etam en petite tenue, saluée par la chanteuse Aya Nakamura qui performait lors du défilé de la marque de lingerie.

Virée par le Top Model Gigi Hadid

Cette fois ci, Marie n’est pas passée entre les mailles du filets… Malgré la panoplie vestimentaire qui reprend les codes de la maison (ensemble au motif pied de poule, chapeau et chaussures noires vernies), l’usurpatrice à la démarche un peu bancale s’est vu fermement raccompagner hors du catwalk par la Top Model Gigi Hadid ! 

Défilé sur les toits parisiens

Cette intrusion, si elle nous à fait rire, ne nous a pas empêché d’apprécier la collection de Virginie Viard et du décor qu’elle plante dans la ligné des spectaculaires scénographies des défilés Chanel. Véritable ode à Paris, c’est sur un dédale de toits en zinc que les silhouettes aux couleurs pops et acidulées tranchent avec la grisaille mélancolique du ciel parisien. La Parisienne, icône mythique de la mode, inspire des looks sortis tout droit d’un film de “la nouvelle vague”. On imagine facilement Jean Seberg dans ce vestiaire parisien entre simplicité et élégance aux tons rose bonbon et rouge coquelicot.

Crédit photo à la une: @chanelofficial

À lire également:

Le grand hommage à Karl Lagerfeld à Paris

Portrait de la parisienne du XXIe siècle