En première ligne depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, les éboueurs français constatent et s’indignent devant un nouvelle forme d’incivisme : le jet de masques et de matériel sanitaire à même le sol sur la voie publique. Observé autant dans les grandes métropoles que dans les petites villes, le phénomène a largement été dénoncé ces derniers jours par les syndicats mais également par les citoyens, notamment sur les réseaux sociaux.

Déjà témoin de nombreuses incivilités quotidiennes en temps normal, la ville de Paris n’est pas épargnée par cette nouvelle forme de pollution. Masques, gants et mouchoirs souillés font désormais partie des objets les plus fréquemment retrouvés au sol, comme le dénonce Régis Vieceli, secrétaire général du syndicat CGT du nettoyage de la ville de Paris, interrogé par le Figaro.

Alimenté par de nombreuses remontées de terrain, il souligne à juste titre le caractère dangereux de ces mauvais gestes et se joint aux riverains dénonçant “une totale incivilité, un manque d’hygiène et de l’irrespect” pour les éboueurs de Paris.

Mais l’incivisme n’est pas cantonné aux frontières de la capitale, de tels comportements ont bien évidemment également été relevés aux quatre coins de l’Hexagone, comme par exemple à Toulouse, dont la mairie a du d’ailleurs adresser une petite piqure de rappel à ses habitants sur Twitter.

Crédit photo à la une : Instagram @abephotographie

À lire également :
Réouverture des parcs à Paris : le bras de fer entre Anne Hidalgo et le gouvernement continue 

 

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités