fbpx

Cet ancien monastère parisien de 7 000 m2 datant de 1887 doit être transformé en lieu d'accueil pour...

Monastère de la Visitation - Paris
Par Romane Fraysse

Un projet d’habitat partagé fait parler de lui dans le 6e arrondissement de Paris… En effet, l’ancien monastère de la Visitation devrait être transformé en résidences de colocations solidaires par des associations catholiques.

Un nouvel habitat partagé

Devant l’ancien monastère de la Visitation, situé entre les rues de Vaugirard et du Cherche-Midi, on aperçoit depuis quelque temps des panneaux de démolition affichés sur la façade. Ce projet, né depuis plusieurs années, fait suite au déménagement de la communauté des sœurs de la Visitation, dans les années 2010. L’édifice du XIXe siècle a ensuite été récupéré par le diocèse de Paris dans l’optique de faire de ces 7 000 m2 un nouveau lieu d’accueil pour la congrégation. Ce projet a été lancé par trois associations catholiques, qui souhaitent en faire une résidence de colocations solidaires pour des personnes en difficulté : en particulier les femmes enceintes en difficulté, les personnes en situation de handicap ou toute personne en situation de précarité. Le permis de construire a été accordé en 2018 par la Ville de Paris.

Le monastère de la Visitation - © Sites et Monuments
Le monastère de la Visitation – © Sites et Monuments

Un projet pour l’intérêt général ?

Ce vaste projet n’est pourtant pas du goût de tout le monde. Selon Julien Lacaze, président de l’association de défense du patrimoine Sites & Monuments, ce projet, bien que social, ne sert pas tant que cela l’intérêt général. En effet, celui-ci reproche au diocèse de vouloir créer un cheminement piéton ouvert au public, qui ne rendra pas accessibles les 4 000 m2 du jardin du monastère. Face à ces attaques, le chef du projet Stéphane Bazin a expliqué que ce chantier permettra de désenclaver l’îlot et d’aménager un petit square avec des jeux pour enfants. Toutefois, un accès complet au lieu ne peut être envisagé, la propriété restant privée.

L’ancien hôtel de Clermont-Tonnerre, qui va être rénové - © Sites et Monuments
L’ancien hôtel de Clermont-Tonnerre, qui va être rénové – © Sites et Monuments

Un patrimoine menacé

Mais ce qui inquiète surtout Sites & Monuments, c’est les destructions que ce chantier va engendrer dans ce monastère du XIXe siècle. Si son hôtel particulier, son ancien pensionnat et sa chapelle principale seront restaurés, d’autres seront envoyés à la démolition : il s’agit notamment de bâtiments d’exploitation agricole, d’un poulailler, de petits oratoires, d’une vacherie ou d’une blanchisserie anciens pour créer des immeubles modernes. Ces derniers pourront accueillir 43 logements, une crèche et deux commerces, mais sont jugés peu cohérents avec l’architecture du monastère.

Vues du monastère de la Visitation et de l’hôtel de Chambon rue du Cherche-Midi (Avant / Après) - © Agence Duthilleul
Vues du monastère de la Visitation et de l’hôtel de Chambon rue du Cherche-Midi (Avant / Après) – © Agence Duthilleul

Fermement opposé à ce projet, Julien Lacaze propose d’utiliser le lieu pour le transformer en une grande ferme urbaine, et a d’ailleurs lancé une pétition pour le soutenir. L’association Sites & Monuments a également déposé une demande d’instance de placement du monastère de la Visitation, en espérant que le projet soit suspendu et que l’État envisager de le classer au titre des monuments historiques. Jusque-là, la demande est restée sans réponse.

À lire également : Pourquoi le projet de ramblas entre Bastille et Stalingrad fait polémique ?

Image à la une : L’ancien monastère de la Visitation – © Agence Duthilleul



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire