fbpx

Notre-Dame : des vitraux contemporains et un mobilier design sont envisagés

Par Camille Beau

La reconstruction de la cathédrale Notre-Dame alimente bon nombre de conversation depuis l’incendie qui l’a en partie détruite en avril 2019. S’il a été décidé que la flèche de Viollet-le-Duc serait reconstruite à l’identique, la touche contemporaine du “chantier du siècle” pourrait se trouver dans l’aménagement intérieur de l’édifice.

Une reconstruction dans l’air du temps

Pour faire évoluer les thématiques et désengorger les foules, de nouveaux parcours de visite sont en réflexion. Afin d’illustrer ceux-ci, la modernisation des espaces pourrait d’abord concerner les chapelles de la nef, comme le révélait “Le Figaro” vendredi dernier.

À l’image de la cathédrale de Metz avec Chagall ou de l’abbatiale de Conques avec Soulages, Notre-Dame pourrait bien troquer certains de ses vitraux du XIXe siècle, moins précieux que ceux du XIIIe siècle, pour des verrières commandées à des artistes contemporains. À la tête du comité chargé de réfléchir au nouvel aménagement de la cathédrale, Monseigneur Aupetit lui-même a lancé l’idée. Quant au reste de l’édifice religieux, des bancs « dotés de points lumineux » pourraient remplacer les chaises en pailles, et des raies de lumières pourrait éclairer les piliers de la nef. De nouveaux éléments qui apporteraient davantage de lumière à l’édifice, et qui marquerait l’évènement dans le temps. De nouveaux éléments qui ne sont pourtant pas du goût de tout le monde, et pas uniquement pour leur style : l’intégration de nouveaux vitraux à la cathédrale supposerait de mettre de côté l’ensemble des verrières des chapelles de la nef, installées par Viollet-le-Duc au XIXe siècle… et bel et bien rescapées de l’incendie ! Plusieurs voix se sont donc déjà élevées contre cette idée.

A lire également :
Notre-Dame : vers une reconstruction de la flèche à l’identique