Détrôné depuis plusieurs années par l’avion, le train de nuit s’apprête à faire son grand retour en France et en Europe. Soutenant avec entrain ce mode de déplacement, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari a déclaré qu’une dizaine  de lignes circulerait en France en 2030. Fin janvier, alors qu’il était en visite à l’atelier du matériel SNCF de Périgueux, il a annoncé que “60 voitures-couchettes” sont d’ores et déjà en train d’être rénovées.

Les trains de nuit sont de retour

Actuellement, il existe deux lignes de trains de nuit en France : l’une relie Paris à Briançon, tandis que l’autre relie Paris aux Pyrénées Orientales. En juillet 2020, le ministre évoquait alors deux lignes supplémentaires qui devraient voir le jour en avril et décembre 2021 : il s’agira d’une ligne Paris-Nice et d’une autre Paris-Tarbes. Bientôt, d’autres lignes s’ajouteront à la liste, et s’articuleront autour de quatre “grands”corridors : Bordeaux-Marseille, Dijon-Marseille, Tours-Lyon via l’Ile-de-France, et Paris-Toulouse. Cette carte de trains de nuit ressort d’une étude de Mobilettre, commandée par l’Etat et transmise au Parlement. Au total, chaque ligne mettra six heures environ pour rejoindre la ville de départ à celle d’arrivée.

Quant aux autres pays européens, ils s’engagent eux aussi à développer de nouvelles lignes de trains de nuit. Parmi les grandes lignes qui devraient voir le jour, on devrait retrouver Paris-Madrid, Paris-Florence-Rome, Paris-Hambourg-Copenhague-Malmö ainsi que Paris/Bruxelles-Berlin/Vienne. Que de belles destinations de vacances !

 

A lire également :
Giverny : la maison de Monet et ses jardins rouvrent pour les beaux jours !

 

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités