Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les défunts ne sont pas les seuls à résider au cimetière du Père-Lachaise. Entre deux allées, on peut apercevoir des animaux qui ont repris leurs droits pendant les confinements. Renardeau, fouine, corneille… Autant de rares animaux que l’on retrouve sur le compte Instagram de Benoît, le conservateur du cimetière. La_vie_au_cimetière est sans l’ombre d’un doute notre nouveau compte préféré !

Une réserve de faune en plein Paris

Véritable trésor du patrimoine français, le cimetière du Père-Lachaise recense près de 70 000 concessions sur ses 44 hectares de surface. Le lieu de repos éternel a accueilli au fil des années de nombreux personnages illustres issus d’une multitude de domaines parmi des milliers de Parisiens.

Marchant le long d’une allée, perchés en haut d’un arbre, ou cachés derrière une tombe, d’adorables animaux se dévoilent discrètement à ceux qui, comme Benoît, sont attentifs à la Nature. Chats, chiens, oiseaux divers et variés… On vous présente quelques spécimens que ce dernier a eu la chance de rencontrer à travers son objectif. Sur la première place du podium, les renardeaux sont d’une mignonnerie sans égal. Selon l’université Pierre-et-Marie-Curie, il y avait une trentaine de renards à Paris en 2017. La plupart se trouvent à l’est de la capitale, notamment au Bois de Vincennes. Quatre ans plus tard, on sait désormais que certains se promènent au cimetière du Père-Lachaise !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benoît (@la_vie_au_cimetiere)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benoît (@la_vie_au_cimetiere)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benoît (@la_vie_au_cimetiere)

A lire également :
La date de réouverture de la Samaritaine, fermée depuis 16 ans, encore décalée !

 

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités