Pourquoi l’automne à Paris est merveilleux

parisien-parisienne-automne-astuces-paris-zigzag

Non l’automne ne rime pas qu’avec énorme radée et glissade sur les feuilles mortes ! On trouve tout un tas d’avantages nostalgico-mélancoliques qui nous mettent dans une atmosphère ultra romantique…

Savourons.

Ça sent la nuit et la cheminée

Vous voyez, cette odeur un peu fumée et boisée que l’on sent à la tombée de la nuit en campagne ?

Eh bien l’automne a ce don de sentir cette douce odeur le matin lorsqu’on part prendre son métro. Et c’est beaucoup plus agréable de se faire réveiller par une fraîcheur parfumée que par une vague de chaleur goût trottoir non lavé.

Ça sent la classe

Franchement, n’est-on pas un peu plus digne en chaussures fermées et veste qu’en débardeur mou et en tongs flasques ? Enfin on retrouve le(a) Parisien(ne)  avec un peu de panache.

Ça sent le père Noël

Noël, ce n’est pas franchement terrible quand on y pense. Cette orgie de nourriture ingurgitée en un temps record… On peut faire mieux.

Mais c’est l’avant Noël qui a du goût : le choix du manteau, la pensée vague du sapin, l’arrivée vers la saison du chocolat… Ça se savoure en douceur.

Ça sent le cocooning

On vient de passer tout l’été à se plaindre qu’il faisait 35°C dans notre appartement alors on va savourer ce retour aux chaussettes du soir sous un plaid.

Et puis on est heureux de ressortir notre petite collection de tisanes et notre kilo de bouquins spécial hiver.

Ça sent le repos

Il faut s’écouter et devenir un peu un ours, dormir plus, sortir moins. Et finalement, on se sent bien façon préretraite.

Ça sent la couleur

Une petit balade automnale un dimanche matin au jardin du Luxembourg et c’est un petit paradis qui s’ouvre à nous. On se prend à marcher discrètement dans les grosses flaques, on ramasse des marrons et on joue avec les escargots…

Une saison heureuse, un peu sentimentale et méditative… Ça fait du bien à nos petits cœurs parisiens !

A lire aussi : 10 choses insupportables du métro