seine-paris-zigzag

C’est en tout cas ce qu’espère Pierre Aidenbaum, fraîchement nommé adjoint à la Seine, poste inédit, imaginé par Anne Hidalgo pour s’occuper de tous les problèmes liés au fleuve. En vue de l’arrivée des Jeux Olympiques 2024, l’adjoint a pour priorité de nettoyer le fleuve, certaines épreuves de nage s’y déroulant, juste au pied de la Tour Eiffel. L’objectif est donc, à terme, de pérenniser l’assainissement de la Seine pour permettre aux Parisiens de s’y baigner.

4 ans, c’est le temps dont dispose l’élu pour réaliser ce grand chantier, impliquant la mise en place de mesures assez drastiques, parmi lesquelles l’interdiction aux péniches parisiennes de déverser leurs eaux usées dans le fleuve. Cela implique également l’équipement de nouveaux filtres de dépollution pour toutes les stations d’épuration de la région. Il faudra enfin résoudre le problème de branchement de certains quartiers pavillonnaires dont les eaux sales sont directement déversées dans la Seine.

seine-pollution-paris-zigzag

Dans ce cadre, les révélations concernant Lafarge et la déversement des eaux polluées du chantier de Bercy dans la Seine font tâche. L’adjoint à indiquer vouloir condamner fermement ce genre de pratiques et que le projet de cimenteries de l’entreprise devrait être remis à plat.

Enfin, Pierre Aidenbaum a indiqué vouloir construire, à l’instar de la Villette, cinq bassins de natation au fil du fleuve.

À lire également :
À 10 ans, Raphaël dépollue la Seine grâce à des aimants

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités