fbpx

Pourquoi le projet de ramblas entre Bastille et Stalingrad fait polémique ?

squares axe Bastille et Stalingrad
Par Romane Fraysse

Au printemps dernier, la Ville de Paris avait lancé un projet de “ramblas” sur les boulevards Richard-Lenoir et Jules-Ferry, dans le 11e arrondissement. Mais depuis plusieurs mois, les riverains sont inquiets de voir disparaître les quatre squares présents sur cet axe reliant Bastille à Stalingrad.

Une forte opposition au projet

Une longue allée de promenade en plein cœur du 11e arrondissement ? C’est le projet lancé par la Ville de Paris au printemps dernier qui devrait s’étendre sur 10 hectares. Et si l’aménagement de nouvelles ramblas peut paraître séduisant, de nombreux riverains n’ont pas tardé à réagir face à la transformation radicale de l’axe Bastille-Stalingrad. Parmi eux, l’association France Nature Environnement Paris (FNE) s’est notamment fait entendre. Celle-ci plaide en effet pour conserver les squares fermés, et notamment leurs belles grilles, conçues par l’architecte David Mangio, la paysagiste Jacqueline Osty, et le designer Alain Payreur.

Une plainte déposée durant l’été

Face aux premières réunions de chantier, l’association France Nature Environnement Paris a décidé de déposer plainte contre le projet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce réaménagement ne reçoit pas un accueil très favorable, puis le collectif Sauvons Jules et Richard s’est aussi créé quelques semaines auparavant pour l’empêcher, en parallèle d’une pétition lancée en ligne. Selon FNE Paris, ce projet devrait être soumis à une évaluation environnementale : en effet, la disparition des haies menace l’habitat des moineaux domestiques, qui figurent pourtant sur la liste européenne et mondiale des espèces protégées. Reste à savoir si la mairie de Paris réagira face à cette protestation générale, ou préfèrera faire la sourde oreille.

À lire également : Les riverains de la porte de Montreuil désespérés par un nouveau report des travaux