stephane bern - paris zigzag

En septembre prochain, un nouveau jeu à gratter va être lancé. Sa thématique ? Les monuments du patrimoine à protéger. Une sélection sera faite pour savoir quelles rénovations seront financées par ce Loto du patrimoine.

Les initiateurs de ce projet joli en apparence sont le ministère de la Culture et Stéphane Bern, missionné par Emmanuel Macron pour répertorier les sites français ayant grand besoin d’une restauration. Comme d’habitude, ce genre d’initiative profitera en premier aux monuments en très grand danger. L’urgence prime sur les rénovations à long terme, mais plus nous attendons pour restaurer certains éléments de notre patrimoine, plus ils se détériorent et la rénovation sera coûteuse et longue. C’est le serpent qui se mord la queue !

À priori, protéger le patrimoine fait l’unanimité. Cependant, comme nous le dit Jean-Paul Ciret pour la Fondation Jean-Jaurès, ce jeu dont l’argent sera alloué à un projet qui n’est pas compris dans le budget de l’État, est à double tranchant. En effet, il serait largement plus viable dans une optique de conservation du patrimoine national d’allouer les 20 millions d’euros que le jeu devrait rapporter.

Certains proposent par exemple d’augmenter de dix centimes chacune des 400 millions de nuitées que les touristes font dans l’hexagone pour récolter une même somme. Ainsi, ils participeraient à une très mince échelle à entretenir le patrimoine dont ils profitent.

Alors, vous allez jouer ou bouder le Loto ?!

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités