Bonne nouvelle pour les Franciliens usagers des transports ferroviaires ! Un accord signé entre la SNCF et Île-de-France Mobilités est entré en vigueur le 1er janvier dernier : dorénavant, les abonnés annuels peuvent être indemnisés automatiquement en cas de retards répétés sur les trains Transilien et RER hors de Paris. Si cette nouvelle mesure s’annonce plutôt positive, les conditions pour en bénéficier sont très spécifiques. On fait donc le point sur les conditions qui vous permettraient, le cas échéant, d’en profiter :

Quelles lignes sont concernées ? Tout d’abord, il faut noter que les lignes relevant de la RATP ne sont pas concernées : pas de possibilité de profiter de ce remboursement automatique si vous voyagez en métro, bus ou sur la plupart des tramways. Ce dispositif s’applique cependant sur une partie des RER A et B, sur les RER C, D et E, les lignes Transilien H, J, K, L, N, P, R et U, ainsi que les trams T4 et T11.

Qui est concerné ? Tous les abonnés annuels au réseau public francilien pourront bénéficier de cette mesure, qu’ils disposent d’un pass Navigo, d’une carte Imagine R ou d’un forfait Améthyste, mais seuls les usagers présumés d’une ligne en bénéficieront de façon effective : Île-de-France Mobilités se basera sur l’adresse des usagers, “celle indiquée lors de la demande d’abonnement”, pour juger ou non de l’usage présumé de la ligne. Par exemple, si vous vivez près de la gare de Nanterre-Ville et disposez d’une carte Imagine R annuelle, vous pourrez bénéficier d’un remboursement automatique en cas de retards répétés du RER A.

Sous quelles conditions en bénéficier ? Le remboursement automatique aura lieu en cas de retards répétés sur le long terme, sur trois mois minimum : la ponctualité devra être inférieure à 80% sur une ligne, quelles que soient les raisons (travaux, grèves, etc.)

À quel montant s’attendre ? Le montant dépendra de la durée des retards sur la branche : si les retards durent de trois à cinq mois, l’usager se verra rembourser l’équivalent de la moitié d’un forfait mensuel à 75,20 euros, soit 37,60 euros. Si les retards durent de six à neuf mois, ils seront remboursés d’un mois complet, soit 75,20 euros. Enfin, si les retards durent plus de neuf mois, les usagers seront remboursés de 112,80 euros.

À lire également : Métro parisien : les nouvelles stations de la ligne 14 mises en service !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités