trottinette-lime-paris-zigzag

Ah… Les trottinettes… LE sujet qui scinde en deux l’opinion des Parisiens. D’un côté, ceux qui ne jurent que par elles, de l’autre, ceux qui ne peuvent plus les supporter. Du côté de ces derniers, on fustige le bazar ambulant créé par les nombreux opérateurs et notamment la question du stationnement.

Le sujet est devenu si préoccupant que la ville de Paris a du prendre les choses en main : depuis un mois maintenant, les engins (comprenant trottinettes, gyropodes et monoroues) sont inscrits dans le code de la route. Voici, en quelques points, ce que vous avez le droit de faire, ou pas, en ville.

trottinettes-paris-zigzag

Concernant le conducteur, il doit être au minimum âgé de 12 ans, et se déplacer seul sur l’engin. Si le port du casque n’est pas obligatoire, le port d’un équipement réfléchissant de nuit, ou en cas de faible visibilité, l’est.

L’engin, lui, ne doit pas dépasser les 25 km/h, et devra comporter obligatoirement à partir de juillet 2020 un feu avant et arrière, un frein et un avertisseur sonore.

Pour ce qui est de la circulation et du stationnement, les engins doivent emprunter les pistes cyclables, ou, a défaut, la chaussée. Il est en effet désormais officiellement interdit de rouler ou de stationner sur les trottoirs.

À noter que certains opérateurs vous feront payer les frais de fourrière en cas d’enlèvement…

Crédit photo à la une : Instagram @meginparis

À lire également :
Trottinettes mal garées : vous paierez l’amende et la fourrière désormais
Grève : zéro métro, zéro bus, zéro RER prévus

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités