Si vous habitez Paris, impossible de n’avoir pas au moins une fois croisé le chemin du félin jaune et de son grand sourire. Sur les rideaux métalliques des magasins de la capitale ou sur les toits, les M. Chat sont peu à peu devenus, au même titre que les petits Space Invaders, des éléments à part entière du paysage urbain.

Depuis maintenant plus de 20 ans, les petits chats ailés, toujours représentés avec un large sourire, ont investi Paris, parmi beaucoup d’autres capitales, et lui ont redonné de la couleur. On les doit au street artist franco-suisse Thomas Vuille, qui opère dans les rues depuis 1997.

On l’a aperçu en version XXL sur le parvis du centre Pompidou, on l’a vu en une du journal Libération, M. Chat a même failli se retrouver dans une bataille judiciaire avec la RATP, suivez-nous, en images, sur les traces de M. CHAT à Paris.

m-chat-paris-zigzag
Un M.CHAT en cours de réalisation dans le 4e arrondissement
m-chat-streetart-paris-zigzag
À l’occasion de l’avant-première du film Chats Perchés en 2004, un M. CHAT géant avait investi le parvis du Centre Pompidou

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par dany b (@ninatheostreetart)

m-chat-paris-zigzag
En 2014, un M. chat apparait dans les couloirs de la station Châtelet. La RATP poursuivra Thomas Vuille avant de se désister face à une pétition de plus de 17 000 signataires

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bolliskitchen (@bolliskitchen)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julien Moulin (@julien_moulin)

m-chat-liberation-paris-zigzag
M.CHAT et Chris Marker s’invitent dans les pages du journal Libération en décembre 2004 ©Libération

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par hazel (@le_monde_d_hazel)

Crédit photo à la une : instagram @fleur.kaminski

À lire également :
Sur les traces du street artist Invader à Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités