fbpx

"Taxez-nous !" : quand les milliardaires américains réclament plus d'impôts

lafayette-galeries-luxe-paris-zigzag
Par Anais

Intitulée “It’s time to tax us more” (c’est le moment de nous taxer davantage), une lettre ouverte à destination des candidats aux élections présidentielles américaines de 2020 a été signé par un groupe de milliardaires américains. Ils se disent ouverts à la mise en place d’une taxe sur les super-riches, tandis que la réforme effectuée par Donald Trump, un an plus tôt, allait dans le sens contraire.

george-soros-paris-zigzag
Georges Soros, un des signataires de la lettre ouverte

18 signataires pour réduire les inégalités

Au total, c’est 18 milliardaires américains, sur les 607 du pays, qui ont décidé de signer cette lettre ouverte. Leur objectif ? Réduire les inégalités en proposant une taxe sur les plus riches, afin de rééquilibrer le système d’impôts américain. Depuis la réforme de Ronald Reagan initiant la baisse d’impôt pour les plus riches, les inégalités n’ont eu cesse de se creuser. Liesel Pritzker Simmons, Ian Simmons et 16 autres milliardaires sont convaincus qu’« un impôt sur la fortune renforcerait l’économie américaine d’une manière bénéfique pour tous les Américains ». Une réforme qui pourrait rapporte près de 3000 milliards de dollars en 10 ans.

Ils établissent six raisons pour lesquelles cette réforme économique serait bénéfique pour le pays : investissements pour l’urgence climatique, impulsion économique pour la prospérité du pays, ressources pour la santé publique, réductions des inégalités, renforcer la liberté et la démocratie et enfin taxe patriotique : les raisons sont nombreuses pour justifier une telle réforme.

Des inégalités grandissantes 

Une étude récente de la Réserve Fédérale montre qu’en trente ans, la fortune des 1 % des plus riches aux Etats-Unis a progressé de 21 000 milliards de dollars, tandis que celle des 50 % les plus pauvres a reculé de 900 milliards. Déjà en 2011, Warren Buffet (un des signataires et 3ème fortune mondiale) alertait sur les inégalités qu’il a pu remarquer au sein même de son entreprise. A l’époque, il payait 17% de ses revenus en impôts, alors que la moyenne pour ses employés étaient de 32%. Une différence flagrante qui soulève la question de la morale et de la justice.

Autre chiffre éloquent : lors d’un rapport publié en janvier 2019, l’ONG Oxfam a évalué que les 26 personnes les plus riches détiennent autant d’argent que la moitié de l’humanité. Ainsi, 1% de la fortune (112 milliards de dollars en 2018) de l’homme le plus riche du monde, le patron d’Amazon Jeff Bezos, équivaut au budget de santé de l’Ethiopie.

oxfam-inégalités-paris-zigzag
© Oxfam

Un appel pour les élections présidentielles de 2020

Cette lettre apparaît dans un contexte particulier aux États-Unis, à quelques mois des présidentielles. Même si les milliardaires affirment n’être relié à aucun parti, Elizabeth Warren, en lice pour la primaire démocrate, a proposé de taxer les ménages qui détiennent plus de 50 millions de dollars d’actifs. D’autres candidats démocrates, comme Bernie Sanders, plaident pour une hausse de l’impôt sur le revenu.

A condition que cette réforme se mette en place, ça serait une avancée majeure dans la lutte contre les inégalités. Les pays européens suivront-ils ? Rappelons que le président Emmanuel Macron a fait passer une réforme, polémique, pour la suppression de l’ISF.

elizabeth-warren-paris-zigzag
La candidate démocrate Elizabeth Warren qui soutient la proposition d’une taxe sur la fortune des plus riches

A lire aussi:
Notre-Dame : le don des milliardaires toujours pas là !
Les plus beaux quartiers inaccessibles au commun des mortels