Transformée en lieu de mémoire, la gare de Bobigny ouvre ses portes au public

Lors de la Seconde Guerre mondiale, 22 407 personnes ont été déportées vers le camp d’Auschwitz-Birkenau, depuis la gare de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Ce lieu chargé d’histoire transformé en lieu de mémoire vient d’ouvrir ses portes au public après plusieurs années de travaux. 

La gare de Bobigny transformée en lieu de mémoire

Ce mercredi 18 janvier, l’ancienne gare de déportation de Bobigny (Seine-Saint-Denis)  a ouvert ses portes au public. Le site, qui a joué un rôle important dans l’entreprise d’extermination du peuple juif par l’Allemagne nazie en France, a fait l’objet d’importantes restaurations entre septembre 2020 et décembre 2022. Un budget de 4,5 millions d’euros a été mobilisé pour transformer la gare désaffectée en lieu de mémoire.
La ville de Bobigny avait fait l’achat pour un euro symbolique du bâtiment des voyageurs en 2005. Le terrain de la gare a été cédé par la SNCF en 2011, comme le rapporte nos confrères de France 3 Paris-Ile-de-France

Entre juillet 1943 et août 1944, la gare de Bobigny a été le lieu de départ de près d’un tiers des Juifs déportés de France vers Auschwitz-Birkenau, comme l’indique le site de l’ancienne gare. 22 407 personnes, hommes, femmes et enfants, ont fait partie des convois vers “la solution finale”. La gare avait été choisie par un officier SS pour succéder à celle du Bourget, en raison de sa localisation “discrète”, de sa grande taille et de sa proximité avec le camp de Drancy. 

Ancienne gare de Déportation de Bobigny
69-151 avenue Henri Barbusse, 93 000 Bobigny
Ouvert de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h, du mercredi au dimanche.
Visite gratuite. 

À lire également : Au musée Paul Eluard, une histoire des “insurgé.e.s” de la commune de Paris
Une exposition dévoile un siècle de clichés sur l’émancipation féminine 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités