fbpx

Un tunnel creusé sous la Seine pour assainir le fleuve et permettre la baignade

©Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris
Par Lisa P

Un tunnel vient d’être construit pour permettre de diriger les eaux de pluie vers le futur bassin de stockage d’Austerlitz. Permettant ainsi l’assainissement de la Seine, jusqu’à pouvoir s’y baigner d’ici 2025 !

Un tunnel pour assainir l’eau de la Seine

Un tunnel pour assainir la Seine ? Et oui. Sur la rive gauche du fleuve, à quelques pas du square Albert-Tournaire, se trouve le puits “Tournaire”, de 18m de profondeur, menant à un tunnel de 2,50m de diamètre. Certains d’entre nous auraient sans doute aimer s’y rendre, pour avoir la chance de marcher sous la Seine, mais seul l’eau empruntera ce tunnel souterrain. C’est d’ailleurs dans le but de limiter la pollution du fleuve en cas de fortes pluies qu’il a été créé. Au bout de ce tunnel devrait bientôt voir le jour un bassin de stockage de 30m de profondeur pour une contenance de 50 000m3 soit “l’équivalent de 20 piscines olympiques”, précise un spécialiste.

En effet aujourd’hui, lorsqu’il pleut à Paris, les eaux de pluie s’infiltrent jusque dans le réseau des égouts et se mélangent avec les eaux usées, qui vont ensuite jusqu’aux stations d’épuration. Mais malheureusement, en cas de fortes pluies, il arrive souvent que le réseau sature et risque de déborder dans les rues de la capitale. Dans ce cas-là, pour justement éviter l’inondation de la capitale, la Seine récupère l’excédent et les bactéries qui vont avec… « Grâce à ce bassin, nous pourrons désormais stocker 50 000 m3 d’eau en cas de pluie, ajoute Nicolas Londinsky, chef de service de l’eau et de l’assainissement au sein de la direction de la propreté et de l’eau de la Ville de Paris. Dès que le niveau sera redescendu dans le réseau, l’eau stockée sera pompée et réinjectée dans le circuit classique pour être traitée. »Le tunnel récupèrera l’eau de 2 puits différents, le “Tournaire” dont on a parlé plus haut situé rive gauche, et le “Malhubert” rive droite. Cela permettra donc, aux athlètes olympiques de nager dans la Seine en pour 2024, et, un an plus tard, nous pourrons tous nous y baigner. Formidable n’est-ce pas ?

Lisa Pinoteau

Crédit photo de Une : ©Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris

À lire également : Un nouveau jardin va voir le jour dans le quartier du Marais !