fbpx

Un hôtel du 14e confisqué par la Ville pour le transformer en HLM

14e-paris-zigzag
Par Alexandre L

C’est une procédure peu banale qu’a engagé la Mairie de Paris la semaine dernière. Les trois copropriétaires de l’hôtel Les Balladins, situé entre les quartiers de Plaisance et Gaité, sont rentrés dans une bataille rarissime avec la Ville de Paris. La cause : leur bien, inoccupé et fermé depuis plus de dix ans, est dans le viseur de la Mairie qui souhaite le confisquer pour en faire des logements destinés à des personnes en situation précaire.

Un immeuble fantôme en plein Paris

Cela fait maintenant dix ans que cet hôtel de la rue Maurice-Ripoche n’accueille plus aucun client au sein de ses 35 chambres. Au fil du temps, les touristes ont plutôt laissé place aux squatteurs et aux vagabonds au grand dam des riverains, interloqués par la situation. Après de nombreuses tentatives de négociations et face au refus de dialoguer des trois copropriétaires, la Mairie de Paris s’est tournée vers l’Etat, pour lancer une rare procédure d’expropriation.

Il ne s’agira pas là pour la Ville de confisquer le bien mais plutôt de forcer ses propriétaires à le vendre. Aux commandes de cette périlleuse manœuvre, Ian Brossat, adjoint à Anne Hidalgo, a précisé qu’une telle procédure ne pouvait être lancée qu’au profit d’un projet d’intérêt général. A l’heure où la question du logement est encore tendue au sein de la capitale, la Mairie est alors passée à l’action. Si l’expropriation aboutit, les 315 mètres carrés de surface de l’hôtel seront alors transformés en logements sociaux destinés à accueillir des personnes en situation de précarité.

On connaîtra l’issue de cette affaire à l’occasion du prochain Conseil de Paris, à partir du 6 juillet prochain.

A lire également :
Anne Hidalgo annonce qu’une rue “portera le nom de Sarah Halimi” à Paris