les-grands-voisins-paris-zigzag

Avis à tous ceux qui adoraient squatter la cour de l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul, à Denfert-Rochereau : moins d’un an après la fermeture du tiers-lieu, plusieurs des acteurs derrière les Grands Voisins remettent déjà le couvert ! Cette fois-ci, ça se passe rive droite, dans le 12e arrondissement, sur la future ZAC de Bercy-Charenton.

« Un lieu culturel, festif et solidaire le long de la Petite Ceinture »

Actuellement, ce site appartenant à la SNCF et situé entre les rails et le périphérique n’est qu’une immense friche inutilisée : d’ici le mois de juillet, ce sera le nouveau tiers-lieu pensé par les équipes de Ground Control ! La Ville de Paris vient en effet d’attribuer un bail d’au moins deux ans aux associations Yes We Camp, Plateau Urbain, Coup de pouce et Ancoats, à l’origine du lieu temporaire établi dans l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul pendant cinq ans. Comme pour les Grands Voisins, le lieu fait partie de ce que l’on appelle l’urbanisme transitoire : il occupera de façon temporaire un espace destiné à être, plus tard, réhabilité et réaménagé.

Que pourra-t-on y trouver ? Interrogé par Le Parisien, le premier adjoint d’Anne Hidalgo Emmanuel Grégoire précise que ce “lieu d’un hectare et de 1000 m2 de bureaux” sera “un lieu culturel, festif et solidaire le long de la Petite Ceinture” et que les activités “reprendront celles qui ont fait le succès des Grands Voisins”. Si peu d’informations sont pour le moment disponibles sur ce que l’on trouvera effectivement dans le 12e arrondissement à partir de cet été, un petit retour en arrière sur ce qu’étaient les Grands Voisins permettra donc de s’en faire une idée : de 2015 à 2020, à Saint-Vincent-de Paul dans le 14e arrondissement, le tiers-lieu a su mélanger plein d’activités. Il a été pensé de manière écologique, associative et créative, ce qui lui donnait une atmosphère toute particulière. Les chaises y étaient créées avec du bois de récup, des tags étaient peints sur de grands murs, il y avait même un poulailler, un potager et, bien sûr, des espaces où acheter des boissons et des repas de saison et locaux.

Il y avait aussi un terrain de pétanque, une boutique de plantes, un atelier de réparation de vélos, des associations qui viennent en aide aux réfugiés, des ateliers de yoga, de création graphique… Et plein d’événements très conviviaux comme des cours de danse, le carnaval, des concerts ou encore des grands marchés. Bref, la liste pourrait être encore très longue tant le lieu regorgeait de choses à faire… que l’on espère retrouver dans sa version rive droite !

À lire également : Côté Jardin : la superbe expo impressionniste et nabis à découvrir à Giverny !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités