fbpx

Une vidéo pornographique tournée dans la mairie de Paris ?

Hotel-de-Ville-paris-zigzag
Par Lisa P

Une jeune travailleuse du sexe tourne une vidéo pornographique dans les toilettes de l’Hôtel de Ville de Paris, le 11 mars, puis la poste sur les réseaux sociaux en signe de protestation. La mairie de Paris pourrait porter plainte.

Un film X tourné dans la mairie de Paris

Samedi 11 mars 2023, c’était la nuit des fiertés organisée par l’association MAG Jeunes LGBT+, durant laquelle Icy Diamond, jeune actrice pornographique militante des droits des travailleuses du sexe, était invitée. Elle a d’ailleurs posté sur ses réseaux sociaux plusieurs photos prises en début de soirée dans des poses suggestives, sous les ors des salons de l’Hôtel de Ville de Paris.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Icy Diamond (@icy_diamondxx)

A la suite de ces photos, Icy Diamond affirme, selon BFMTV, avoir tourné une vidéo à caractère pornographique dans les toilettes du bâtiment, lors d’”un passe” (un acte sexuel rémunéré). Elle explique l’avoir ensuite posté sur son compte OnlyFans, une plateforme et une application où les gens payent pour voir du contenu, souvent pornographique. Même s’il est malheureusement impossible de confirmer ou non les dires de la jeune femme, la mairie de Paris assure pouvoir porter plainte.

Icy Diamond explique avoir fait cet acte afin de dénoncer le double discours de la mairie de Paris sur la prostitution et les conditions de travail des prostituées. Elle s’est d’ailleurs exprimé sur BFMTV en pointant du doigt “le manque d’intérêt et d’implication des politiciens par rapport aux violences subies” par ces femmes. Et ajoute qu’à “Paris, tous les deux ans, une travailleuse du sexe est assassinée dans l’indifférence la plus totale”. Elle parle aussi des interdictions de stationnement et de circulation pour les camionnettes au bois de Boulogne ou au bois de Vincennes, et même des “PV […] distribués aux travailleuses de rue”, les poussant encore plus vers la précarité.

Des avis mitigés

Cet acte militant fort et choc est au final assez controversé puisque les avis sont plutôt mitigés, notamment au sein-même des travailleuses du sexe. Cependant, Thierry Schaffauser, coordinateur national pour le STRASS (syndicat du travail sexuel), s’exprime sur BFMTV : “À titre personnel, je soutiens complètement Icy, après c’est vrai qu’au niveau du STRASS c’est une action controversée, il y a différentes opinions et tout le monde n’est pas forcément prêt à soutenir cette action individuelle”. Rappelons qu’en France, le nombre de travailleurs et travailleuses du sexe est estimé entre 30 000 et 50 000.

Lisa Pinoteau

À lire également : “Paris Saccagé”, le coup de pied de Pierre Perret à la mairie de Paris