fbpx

Van Gogh et le Japon : une histoire sublime

Van-gogh-japon-autoportrait-paris-zigzag
Par Xavier

Certains diraient que l’art de Van Gogh a un côté japonisant. Effectivement l’artiste hollandais vouait une fascination pour l’archipel nippon et sa culture. L’expo “Van Gogh : le Japon dans la peau“, qui s’est tenue l’année dernière à Amsterdam, est revenue sur ce fait historique qui révolutionna la peinture et le monde de l’Art en général.

Un “oeil japonais”

C’est en 1886 que Van Gogh se retrouve un peu par hasard devant des estampes japonaises vendues par le marchand d’art Siegfried Bing. C’est le choc ! Van Gogh tombe en admiration. Cela le conduira notamment à collectionner plus de 600 oeuvres dont une centaine est exceptionnellement exposée au musée Van Gogh d’Amsterdam.

van-gogh-japon-paris-zigzag

Cet évènement pourtant anodin bouleversera durablement le travail et l’oeuvre de l’artiste. L’exposition revient donc en détail, tableaux à l’appui, sur l’évolution irrémédiable de l’oeuvre de Van Gogh.

Même s’il ne s’est jamais rendu au Japon, les experts affirment sans complexe que l’artiste possédait un “oeil japonais”. Il n’est pourtant pas japonais mais peint comme un japonais comme le montre son tableau “Champs de blé aux iris

champs-aux-blés-van-gogh-paris-zigzag

C’est à Arles en 1888 que Vincent Van Gogh trouve son salut et ce qu’il cherchait dans la peinture japonaise : lumière voluptueuse, échelle réduite des paysages… Il le confie d’ailleurs à son frère en ces termes : “je n’ai plus besoin de “japonaiseries” car je n’ai qu’à ouvrir les yeux et à peindre droit devant moi ce qui me fait de l’effet…

Van Gogh ira jusqu’à s’identifier aux grands maitres japonais et se “japoniser” dans son célèbre autoportrait de 1888 qui est actuellement conservé à Harvard !

À lire également :
Van Gogh : ses plus belles oeuvres sur Montmartre ! 
Le Japon rêvé : l’expo immersive époustouflante 



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire