L’ancienne résidence londonienne de l’illustre Van Gogh a récemment fait l’objet de travaux de rénovation ; à la surprise générale il y a été retrouvé de mystérieux documents sous le plancher. L’étonnement et l’émerveillement ont dû être conséquents sur le visage de ceux qui y ont fait cette jolie trouvaille.

Vincent Van Gogh vécut seulement 2 années (de 1873 à 1874) au 87 Hackford Road dans le quartier de Brixton. Avec tout juste la vingtaine, il travaillait alors comme assistant à la Galerie Goupil de Covent Garden. Selon un historien de l’art, son passage dans la capitale britannique a énormément marqué le peintre en devenir, et l’aurait poussé à devenir artiste.

maison-van-gogh-londres-paris-zigzag

Mais alors quels sont les trésors qui ont été retrouvés sous les lattes du plancher ? Si les versions différent sur leur origine, les objets ont été formellement identifiés. Quelques aquarelles, un contrat et une brochure religieuse, sont bien les pépites qui ont resurgi du passé.

Les interprétations varient, selon certains experts, le peintre néerlandais aurait loué une chambre à une directrice d’une petite école du nom d’Ursula Loyer, d’où le contrat d’assurance. Il se serait par ailleurs épris d’amour pour la fille de cette dernière, qui ne lui retourna pas la pareille, c’est une des raisons pour lesquelles il se tourna vers la religion. Quant aux aquarelles, nul ne sait exactement d’où elles proviennent, les spécialistes se déchirant à ce sujet.

vincent-vangogh-paris-zigzag

Quoiqu’il en soit, cette trouvaille a fait le bonheur des propriétaires qui comptent d’ailleurs transformer le lieu en galerie.

À lire également :
Paris en peinture
L’atelier des lumières fait le buzz avec Van Gogh

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités