Au centre des préoccupations de beaucoup de Parisiens, le sujet de la circulation est une source majeure de désaccords entre piétons, cyclistes et automobilistes. Fermeture d’axes majeurs, piétonnisation, création de coronapistes, les actions entreprises par Anne Hidalgo en faveur d’une ville plus verte et plus piétonne ne cessent de faire parler les habitants de la capitale.

Le débat risque de s’enflammer une nouvelle fois puisque la mairie de Paris a lancé une consultation publique pour faire passer la limitation de vitesse à 30 km/h d’ici 2021 dans toute la capitale. L’enquête, ouverte à toutes et tous depuis le 27 octobre 2020 et jusqu’au 27 novembre 2020, est accessible en ligne via ce lien : generalisation-30km.participationdupublic.net et par courriel à l’adresse suivante : generalisation-30km@participationdupublic.net

Une limitation qui concernerait l’ensemble du territoire parisien

À l’issue de l’enquête, un rapport comportant la synthèse des observations et avis du public, ainsi qu’une analyse des propositions, sera accessible en ligne. Mesure phare promise par Anne Hidalgo lors de sa dernière campagne, la limitation de vitesse à 30 km/h est une réponse directe au nombre encore trop élevé d’accidents de la route dans les rues de la capitale, comme l’explique son adjoint David Belliard.

Il ajoute également que la mesure, qui devrait réduire drastiquement le bruit urbain, s’inscrirait dans la volonté de la maire de faire de la capitale une ville plus calme, verte et agréable. Cette limitation concernerait l’ensemble du territoire parisien, à l’exception du boulevard périphérique, des zones de rencontres existantes et des aires piétonnes.

À lire également : Grand Paris : Anne Hidalgo veut étendre la capitale jusqu’à la mer

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités