parisien-baguetteparis-zigag

Il fait partie des clichés les plus persistants concernant les habitants de la capitale… Et oui, vu de l’étranger, le Parisien est toujours armé de son béret et de sa marinière. Baguette sous le coude, sa clope ne quitterait son bec que lorsqu’il s’octroie un verre de vin rouge.

Absurde n’est ce pas ? C’est aussi notre ressenti… Pour comprendre d’où vient ce stéréotype récalcitrant, nous sommes alors remontés aux origines.

baguette-paris-zigzag
Instagram @raleighstreetbaker

La baguette de pain est apparue au milieu du XIXe siècle, contrairement aux idées reçues, ce n’est pas Napoléon qui a introduit ce mets allongé, devenu institution, aux Français. C’est l’introduction du pain viennois, à base de levure de bière qui a fait mouche en réalité. La baguette est alors progressivement devenue populaire auprès des Français et rentable pour les boulangers, l’image du petit Parisien qui achète quotidiennement sa baguette reste et est exportée à l’étranger par les industriels du pain, notamment pendant les années 60.

francais-beret-paris-zigzag
Instagram @clichestudioparis

Quant au béret, le cliché est apparu grâce ou à cause des Bretons, et non des Parisiens. En effet, les vendeurs ambulants d’oignons du Finistère avaient pendant tout un siècle l’habitude de commercer avec les Anglais. Et devinez quoi, ils étaient traditionnellement coiffés d’un béret ! Évidemment l’image du Français habillé du fameux couvre-chef est restée dans les esprits de nos amis Britanniques et s’est développée à travers le monde.

Crédit photo à la une : ©Manchester’s Finest

À lire également :
Les Parisiens vus par le reste du monde
Les meilleurs clichés sur les Parisiens

Les prochaines visites guidées