Nous l’avons rêvé, c’est dorénavant une réalité ! Grâce au site paristique, la découverte de l’histoire du nom de votre rue sera désormais d’une grande simplicité.

En arpentant les rues parisiennes, nous nous sommes tous déjà interrogés sur l’origine du nom de telle ou telle rue. Certaines nous font esquisser un sourire, telle la rue du Pélican (Ier arrondissement) ou la rue des « mauvais garçons » (IVème arrondissement), tandis que d’autres font références à de mystérieux personnages, dont on aimerait connaître l’histoire. En cela, la cartographie interactive des rues de Paris, est un outil idoine pour qui veut investiguer l’origine des presque 7000 rues parisiennes ! Cette carte, en libre accès, est en effet très didactique et peut être utilisée comme un guide des rues parisiennes (et accessoirement pour craner auprès de nos compagnons de promenade) : un moteur de recherche permet également de retrouver la rue de son choix.

Quels enseignements en tirer ?

Qu’apprenons-nous sur l’histoire de Paris grâce à cette carte ? Tout d’abord, de nombreuses rues situées dans le centre historique de la capitale portent dans leur toponymie les traces d’une ancienne activité professionnelle : la rue de la parcheminerie désigne ainsi logiquement l’établissement à l’époque médiévale de fabricants de parchemins. De même, la rue des tanneries, dans le XIIIe arrondissement, fait référence aux deux tanneries qui étaient établies sur le long de la Bièvre (affluent de la Seine aujourd’hui disparu). Ainsi, il n’était pas rare que certaines industries et métiers se concentrent autour de certaines rues, ce qui s’est manifesté dans leur dénomination.

D’autre part, nous apprenons aussi que dans le quartier Saint-Paul (IVème arrondissement), la rue des Lions Saint-Paul, ouverte sur une partie de l’ancien hôtel du même nom, était l’espace où se trouvaient les cages des lions du roi !

Aussi, de nombreux Parisiens et habitués du quartier du marais se sont certainement demandés d’où provenaient le nom de la rue « des mauvais garçons » (IVème arrondissement). Paristique nous enseigne ici que la rue était, comme son nom l’indique si bien, la rue des polissions et autres brigands de tout poil qui occupaient alors la rue sous l’Ancien régime. Rassurez-vous, il n’y a nulle trace de brigands dans cette rue aujourd’hui très en vogue…

Porte Saint-Honoré au XVIIIe siècle
Porte Saint-Honoré au XVIIIe siècle

Des noms de rue très politiques…

En outre, de nombreuses rues parisiennes ont également été rebaptisées au cours des siècles ; parfois sous l’effet de la conjoncture politique. Depuis le XVIe siècle, la monarchie, puis les régimes successifs, se sont immiscés dans la dénomination de certaines rues afin de célébrer leur pouvoir et leurs symboles. La Révolution française a ainsi débaptisé certaines rues aux références religieuses pour les remplacer par des références à certains héros de la Révolution… De même, les XIXe et XXe siècles ont été les siècles des « grands hommes » ; la ville de Paris et les différents gouvernements nommèrent certaines rues pour rendre hommage à quelques personnalités illustres de l’histoire de France et notamment de la République.

L’équipe du figaro data avait ainsi montré, en juillet 2018, qu’une écrasante majorité des personnalités honorées dans les noms des rues ont vécu entre 1800 et 1950 ! Cependant, si de nombreux hommes sont mis à l’honneur, la parité est très loin d’être au rendez-vous… Ainsi, seules 6% des artères parisiennes sont féminines…

Plongez-vous vite dans cette carte qui fourmille de renseignements et d’anecdotes sur les rues de notre capitale ! De nombreuses surprises vous attendent.

A lire également :
Rue de Paris : combien de noms féminins ? 
Les rues parisiennes aux noms les plus insolites 
Les plus belles rues secrètes du 14ème arrondissement 
Les plus belles rues de Montmartre 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités