sculpture-pere-lachaise-paris-zigzag

Nous le savons, le cimetière du Père-Lachaise regorge de petites histoires, anecdotes et parfois légendes qui renforcent sa réputation. Parmi les 70 000 sépultures qui l’habitent, on recense de nombreuses tombes à l’allure insolite ou à l’histoire rocambolesque à l’instar de celles d’Allan Kardec, d’Oscar Wilde, de Jim Morrison ou encore de Victor Noir. Le cimetière le plus connu du monde représente alors l’écrin parfait d’une nouvelle affaire nébuleuse…

Depuis quelques semaines, une nouvelle résidente a trouvé logis dans le mondialement célèbre lieu de repos éternel. Dans l’une des allées du fameux carré des Romantiques, une statue représentant une femme, gravée dans le marbre de Carrare, se dresse du haut de son mètre 85 devant une plaque vierge de toute inscription.

Si l’on ne sait rien du commanditaire de l’œuvre, on connaît toutefois le nom de son sculpteur. C’est le Toulousain Gérard Lartigue qui a façonné la statue de ses mains, sous l’impulsion d’une mystérieuse demande. Tenu par le secret, il n’a rien dévoilé sur l’auteure de cette demande, si ce n’est qu’il s’agit d’une écrivaine passionnée d’Égypte antique qu’il n’a rencontré qu’une unique fois.

Nous en serons peut-être davantage d’ici quelques temps… D’ici là, on admire volontiers les traits de la nouvelle actrice de l’une de nos balades favorites.

Crédit photo à la une : Instagram @gerardlartigue

À lire également :
Les tombes les plus insolites à découvrir au Père-Lachaise

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités