La brève culture*

 

Près de la Seine, dans un petit coin du 4e arrondissement, la rue de l’Hôtel de ville a été victime d’une des pires épidémies parisiennes. Comme en témoigne l’inscription au-dessus du n°95, elle s’est même longtemps appelée la “Rue de la Mortellerie” !

Rue_de_la_Mortellerie

Dès le 13e siècle, de nombreux maçons s’installent dans cette rue, principalement les morteliers qui sont chargés de réduire la pierre dure en poussière pour obtenir du plâtre. Cette activité nécessite une forte consommation d’eau et la proximité avec la Seine est ici très pratique pour eux. La rue prend donc le nom de “Rue de la Mortellerie”.

En 1832, Paris est touchée par une terrible épidémie de choléra qui cause la mort de plus de 19 000 personnes en quelques mois, dont 12 000 pour le seul mois d’avril ! Elle est provoquée par l’eau de la Seine qui est contaminée, mais à l’époque on l’ignore encore… La rue de la Mortellerie est donc l’une des plus touchées et perd 304 habitants emportés par la maladie.

Persuadés que l’appellation de leur rue est en partie responsable de ce malheur, les riverains demandent le changement de son nom en signant une pétition. Et c’est ainsi que le 16 février 1835 la rue de la Mortellerie devient officiellement la rue de l’Hôtel de Ville, auquel elle mène dans sa partie finale. Celle-ci, étroite et sombre, est d’ailleurs assez représentative du Paris d’antan avec ses pavés et ses maisons penchées !

cholera-paris
“Le cholera à Paris” par François-Nicolas Chifflart, 1865

 

* Il y a des questions sur Paris dont on aimerait bien avoir la réponse. Que ce soient des interrogations importantes sur la capitale, son histoire, ses bonnes adresses ou des mini-informations à picorer dont on peut se servir pour briller en société. Avec ses « Le saviez-vous », Paris ZigZag lève le mystère sur tout ce que l’on a toujours voulu savoir sans jamais oser le demander…

Les prochaines visites guidées