Cloitre du campus des Cordeliers, Paris, France

S’il est une période historique dont on se souvient bien, c’est la Révolution Française ! La prise de la Bastille, le serment du Jeu de Paume ou encore l’exécution de Louis XVI sur la place de la Concorde font partie de ces événements connus de tous. Robespierre, Mirabeau ou Danton sont les personnages dont on se rappelle sans peine.

Mais savez-vous que tous ces personnages historiques faisaient partie de clubs politiques, pour la plupart installés dans des anciens couvents parisiens ? On vous raconte l’histoire de l’un des plus emblématiques : le couvent des Cordeliers !

Un couvent franciscain vieux de presque 600 ans à la Révolution

Édifié dès le XIIIe siècle au coeur du Quartier Latin, le Couvent des Cordeliers de Paris est la plus importante des nombreuses communautés monacales portant ce nom à travers la France. Le terme “Cordeliers” désigne les moines franciscains établis en France et viendrait de la grosse corde que portent les religieux de cet ordre né sous l’impulsion de Saint-François d’Assise.

Frère franciscain ou cordelier

École de théologie, infirmerie et église tout à la fois, le couvent parisien est l’un des plus importants de France et accueille, pendant des siècles, des religieux venant de toute l’Europe.

La naissance du fameux Club des Cordeliers

La Révolution Française sonne le glas des congrégations religieuses de France. En 1790, les 284 couvents franciscains répartis sur le territoire sont fermés. L’histoire se poursuivra néanmoins pour le couvent parisien : la Société des Amis des droits de l’homme et du citoyen menée par Danton s’installe dans la salle capitulaire, un immense réfectoire donnant sur un cloître.

Le Couvent des Cordeliers en 1793
Le Couvent des Cordeliers en 1793

Très vite, la société politique prend le nom de Club des Cordeliers. Danton, Camille Desmoulins ou Marat seront les orateurs les plus éminents du club et donneront une dimension éminemment politique à l’ancien couvent. Les réunions qui ont eu lieu au Club des Cordeliers ont notamment eu une influence prépondérante sur les classes populaires du faubourg Saint-Antoine.

Et aujourd’hui ?

Le réfectoire est le seul vestige restant de l’ancien couvent des Cordeliers. Une partie de l’édifice est utilisée par les universités Paris V et Paris VI, mais le reste du couvent est longtemps resté à l’abandon. Cet édifice classé au titre des monuments historiques en 1905 est (enfin) entré en phase de rénovation en 2016. Des travaux qui devraient s’achever courant 2018.

Couvent des Cordeliers

Couvent des Cordeliers – 15 rue de l’École de Médecine, 75006
Métro : Odéon (lignes 4 et 10)

À lire également : Le cimetière des guillotinés, un lieu de mémoire et d’histoire

Crédit photo de Une : Myrabella

 

Les prochaines visites guidées